One Future One Planet a lancé hier à Ébène le Eco Challenge Living, une série d’actions en faveur d’un environnement durable. Cet événement qui s’insère dans le cadre de Rio + 20 Mauritius a réuni plus de 200 personnes. Par ailleurs, une équipe de cette plate-forme est à Rio en vue d’apporter sa contribution à sauver la planète.
Environ 200 personnes étaient réunies samedi et dimanche pour un échange d’idées sur le thème « environnement durable ». La plate-forme One Future One Planet organise depuis quelque temps des global dialogues. Ces sessions sont basées sur cinq étapes qui forment un processus universel par lequel le co-apprentissage, la co-création et la collaboration peuvent naturellement émerger et se développer.
Le Eco Challenge Living, lancé durant le week-end, sera un suivi de l’adoption et l’évaluation des actions suggérées par les participants lors des global dialogues. Une équipe travaillera sur l’élaboration de ce concept, dont la présentation publique est prévue en décembre.
Concernant Rio + 20 Mauritius, la Project Initiator de Eco Challenge Living explique que cette rencontre « a permis de réunir des personnes de plusieurs milieux et de différentes compétences pour une action commune ». « We had a good response and it is all due to the good support of Mauritians », affirme Anneloes Smitsman, précisant que des sessions de global dialogue seront organisées une fois par mois.
Kimberly King, Global Change Agent et Social Entrepreneur des États-Unis, a pour sa part salué l’initiative de One Future One Planet en vue d’apporter un changement dans le pays. « There is a lot of creativity and practical guided dialogues that will generate a new vision », a-t-elle déclaré.
Selon Kimberly King, plusieurs recommandations faites par l’équipe pourraient être mises en pratique. « These things are possible as Mauritius has the ability and Mauritians are extremely competent », a ajouté la Global Change Agent, qui participera en décembre à une autre session de travail.
One Future One Planet est constituée de personnes, réseaux et organisations réunis autour du Eco Challenge Living qui intègre une vision commune pour un monde durable. Les 21 pays impliqués dans ce projet international sont la Suède, la Suisse, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège, le Japon, les USA, l’Italie, le Brésil, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne, le Royaume-Uni, Maurice, le Burundi, le Mexique, le Portugal, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, la Grèce et l’Argentine.
Les global dialogues seront présentés cette semaine aux délégués de cette conférence. C’est le Ecological Living In Action (ELIA), coordinateur officiel de One Future One Planet pour Maurice et l’océan Indien, qui a effectué le lancement de ces rencontres le 11 février dans le pays.