Rezistans ek Alternativ, avec le concours de plusieurs organisations, a organisé un forum sur les alternatives possibles pour une île Maurice écologique et renouvelable sous le nom de « Nuit de l’écologie — Parski lanatir ena so drwa », au Café du Vieux-Conseil à Port-Louis, hier soir. Ce forum avait pour but « de sensibiliser le plus de personnes possible à l’importance de voter pour une alternative ». Plusieurs intervenants sur des sujets aussi divers que l’énergie renouvelable, la pêche, et les bâtiments écolos ont fait part de leurs alternatives pour éviter d’utiliser des matériaux nocifs à l’environnement.
L’objectif du forum s’inscrivait dans l’élaboration d’un agenda politique pour les élections 2014. Une des premières alternatives présentées a été celle du « gobbing », qui consiste à remplacer le ciment. Selon Rezistans ek Alternativ, cela permettrait de construire des bâtiments tout en gardant un esprit écolo. « Nou bizin pran laterr pou konstrir batiman e pa servi siman. Beton pa bon pou nou lanvironman. Gobbing se enn alternativ ki nou pou prezente dan kad eleksion », déclare Michel Chiffonne. Autre sujet évoqué : la mer et la pêche. « Kifer kan nou al laboutik nou pa trouv nou pwason ? Kifer se bann pwason sirzele Lasinn ek Lind ? Kifer nou pa donn posibilite bann zen aprann avek enn liniversite biomarinn ? », poursuit-il. La solution pour éviter la pollution marine ainsi que la destruction des récifs serait d’utiliser des bateaux plus écolos et ne contenant pas de filets en fer. « Nou ena alternativ pou protez nou lanvironman marin kan nou lapes. Kifer gouvernman pa donn posibilite peser pou gagn sa kalite bato la ? »
Le sujet phare de la soirée a sans conteste été les énergies renouvelables, notamment à travers une annonce qui a suscité des hurlements du public : « Mo fek aprann ki CT Power inn remet enn proze ankor pou fer pas so sarbon. Tou dimounn kapav trouv li lor sit gouvernman ! », devait déclarer Yan Hookoomsing. « Nou pa kapav kontign koumsa. Nou ena bann lot alternativ pou al ver enn pei ver. Me laverite se ki gouvernman e dimounn pa kone ki pri lenerzi prop inn bese. An 2004 li ti a 27 %, azordi li fin ariv 20 % selman alor ki La Réunion pe depas nou de 100 Mega watt lor fotovoltaik. Nou bizin dir li kouma li ete : CEB ek gouvernman pe kondann nou ! Si nou ti investi dan fotovoltaik, nou ti pou enn zil bien ple renouvlab. Sa lenerzi la li 40 % mwin serr ki sarbon ! Bizin demokratiz lenerzi, tou dimou bizin kapav kontribye. Ti bizin met taks lor sarbon pou kapav devlop lenerzi renouvlab » a conclu le membre de Rezistans ek Alternativ.
À noter que cette « Nuit de l’écologie » a été organisée en collaboration avec le Centre for Alternative Research and Studies (Cares), l’Institute for Environmental and Legal Studies (IELS), ECO-SUD, la Rodrigues Governement Employees Association (RGEA), la Small Planters Association, la General Workers Federation et la People Cooperative Renewable Energy Society. Cares a profité de l’occasion pour procéder au lancement d’un documentaire sur les alternatives possibles en termes d’énergie renouvelable. La soirée s’est poursuivie avec un concert de jeunes talents mauriciens.