François Guibert @Photo: Thao Vi

Le personnel de l’Economic Development Board s’interroge. Où est passé le nouveau directeur François Guibert ?

Selon des sources en interne, le CEO, qui a pris son poste il y a deux mois, se fait très discret, certains parlant même de « pe kasyet », d’autant qu’il n’a pas été vu du tout sur le dossier de la bijouterie. À moins qu’il soit déjà, comme beaucoup d’autres ressortissants étrangers avant lui, dépité par les pratiques de ceux qui bénéficient de la protection politique. Et qui, dans les faits, décident de tout. Comme le congé sans solde accordé au fils d’un ministre alors que cette facilité est carrément refusée à d’autres.

Les employés veulent aussi voir comment le directeur va s’y prendre pour mettre bon ordre au petit jeu qui consiste à donner de nouvelles appellations à des postes existants afin que des proches du pouvoir puissent obtenir de juteuses promotions. Ils visent particulièrement un “grand manitou” qui puiserait son pouvoir absolu de sa proximité avec la fameuse “cuisine”. Et lorsqu’on ajoute la frustration de n’avoir reçu qu’une révision salariale de 5% suivant les recommandations de Capfor, les employés ne sont pas loin de regretter cette fusion BOI Entreprise Mauritius-Financial Services Promotion Agency.

Et pour étayer leurs critiques contre la manière de fonctionner de ce groupe disparate, ils citent l’échec du programme “cinema week” qui n’a pas eu les retours escomptés de Bollywood comme de Hollywood