Le montant des investissements directs étrangers enregistrés à Maurice durant les six premiers mois de l’année s’élève à Rs 4 milliards. Ces chiffres traduisent une hausse d’environ 20 % par rapport à la même période l’année dernière lorsqu’ils avaient avoisiné les Rs 3,4 milliards.
« Nous faisons tout notre possible afin de nous assurer que les permis sont traités et livrés rapidement. Notre objectif est d’atteindre les Rs 9,5 milliards ou Rs 10 milliards durant les troisième et quatrième trimestres de cette année malgré la situation sombre qui prévaut sur nos principaux marchés », a déclaré Ken Poonoosamy, directeur du Board of Investment (BOI).
Selon les statistiques, le secteur manufacturier, qui n’avait attiré aucun investissement en 2011, a enregistré un montant de Rs 102 millions d’investissement étranger cette année. Ces investissements sont allés dans au moins cinq projets écologiques. Le BOI relève également que les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux industries à haute intensité de capitaux ainsi que dans le centre d’excellence et l’industrie de haute technologie.
Une analyse des chiffres indique que c’est le secteur immobilier qui a attiré le montant le plus élevé d’investissement avec Rs 2,1 milliards dont Rs 1,8 de RES, IRS. La construction arrive en deuxième position avec Rs 1,2 milliard, les activités de logement et d’accommodation en troisième position (Rs 301 M) précédant le secteur manufacturier (Rs 102 M).
Par ailleurs, la contribution de l’Asie et de l’Afrique dans les investissements totaux est estimée à 68 % en 2012. « Ce qui démontre qu’il ne faut pas négliger les investissements en provenance des pays en développement », relève Ken Poonoosamy. Ainsi, les investissements en provenance d’Afrique du Sud ont atteint Rs 1,27 milliard faisant d’elle le plus important investisseur à Maurice avant la France. Les investissements chinois dans le pays, notamment dans les activités immobilières, sont aussi en hausse.