Une série de mesures ont été annoncées hier par le ministre de l’Économie océanique, des Ressources marines, de la Pêche et des Îles éparses Prem Koonjoo, en vue de relancer la pêche artisanale. Un des points forts de son programme est la présentation d’un nouveau Fisheries and Marine Ressources Bill.
Selon le ministre Koonjoo, ce nouveau texte de loi s’inscrit dans le cadre de l’introduction de meilleures pratiques de gestion professionnelle et de l’utilisation des instruments légaux internationaux. Parmi les mesures annoncées figure une étude concernant la protection, la conservation et la gestion de l’écosystème et son développement soutenu afin d’améliorer la croissance, la productivité, la compétitivité et la création d’un environnement durable de l’aquaculture. Des cages seront installées autour de Maurice et seront louées à bail aux petites entreprises sans empiéter sur l’industrie touristique et le développement côtier. Un soutien sera accordé à la communauté des pêcheurs.
Des mesures seront introduites pour encourager les pêcheurs engagés dans la pêche traditionnelle à diversifier leurs activités. Les pêcheurs seront encouragés, à travers de partenariats, à se lancer dans la production d’ourites, d’huîtres, de plantons, de perles, etc. Mais aussi dans la “fish farming” et la pêche industrielle. La création de barachois sera encouragée et l’accent sera mis sur l’exportation des produits de pêche. Le développement d’une flotte nationale pour la pêche dans la zone exclusive économique est également envisagé. Concernant Agaléga, Prem Koonjoo a annoncé l’amélioration de la piste d’atterrissage et la construction d’une jetée de 150 m pour accueillir des navires plus facilement.