Depuis ce matin, Maurice, en particulier les principaux secteurs économiques du pays, est en mode de rattrapage avec les 48 heures d’interruption du passage de la tempête tropicale Berguitta. Si au sein du monde des affaires, l’on semble prendre avec philosophie les conséquences de cette interruption dans les activités de cette semaine, l’hôtel du gouvernement ne cache pas ses appréhensions devant le fait que depuis le début de l’année, le démarrage n’a pas été comme on le souhaitait en raison du temps inclément qui prévaut depuis le 2 janvier.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In