Le ministre des Finances et du Développement économique a reçu ce matin à son bureau une délégation de hautes personnalités du Gabon dont Magloire Ngambia, qui tient notamment le portefeuille de la Promotion des Investissements de son pays. Cette visite démontre, selon Xavier-Luc Duval, la santé de notre diplomatie économique.
« Deux hautes personnalités politiques gabonaises qui débarquent à Maurice en jet privé pour une visite de moins de douze heures […] C’est bien la preuve que notre diplomatie économique fonctionne. » Propos tenus ce matin par le ministre des Finances et du Développement économique. Xavier-Luc Duval a reçu ce matin dans ses quartiers de la Government House une délégation gabonaise composée de Magloire Ngambia, ministre de la Promotion des Investissements, des Travaux Publics, des Transports, de l’Habitat et du Tourisme, Chargé de l’Aménagement du Territoire ; Régis Immongault, ministre de l’Industrie et des Mines ; et de l’avocat Arcadius Ayenfague Allogo.
Face à la presse, le ministre Duval pose le contexte : « Le Gabon est un pays de 1,5 million d’habitant (ndlr : population quasi équivalente à Maurice) avec quasiment le même produit intérieur brut par tête que Maurice. Le Gabon possède et exploite son pétrole. Mais compte tenu de la déplétion de la ressource d’ici 2025 (ndlr : Horizon 2025), d’autres développements sont à l’étude », d’où l’attrait particulier de Maurice. En effet, Magloire Ngambia cite Maurice en « exemple pour la région », « une source d’inspiration ». Ses références sont : nos modèles industriels, financiers, touristiques, et la détermination de faire de Maurice un centre de savoir (knowledge hub), notamment. « Dans le cadre d’Horizon 2025, il est nécessaire de renforcer l’axe de coopération avec Maurice ».
Cet axe de coopération serait, selon Xavier-Luc Duval, davantage favorisé par le cadre financier mauricien. « La bourse de Maurice a établi de nouvelles règles pour favoriser l’investissement minier vers l’Afrique […] La visite de ces hautes personnalités gabonaises vient saluer le savoir-faire mauricien », dit-il.
Le ministre devait, par ailleurs, rappeler « l’amitié » que sir Gaëtan Duval entretenait avec Omar Bongo. « Le président Omar Bongo était un ami personnel de mon père et aujourd’hui, avec Ali Bongo, cette relation étroite se poursuit ».
La délégation devrait quitter Maurice dans la soirée, après avoir rencontré les sociétés suivantes : Neetoo Industries, Luxman Bhai Patel, Thon des Mascareignes, IBL, Mer des Mascareignes, Médine Group, FUEL Group et Omnicane. Un déjeuner aurait été prévu avec le VPM et ministre des Finances à l’hôtel Labourdonnais. La délégation devait également rencontrer le Lord maire Mahmad Kodabaccus.