Du 2 au 6 juillet, le ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree, a assisté à l’Annual Ministerial Review (AMR) tenue dans le cadre de la conférence de l’United Nations Economic and Social Council (ECOSOC) tenue aux United Nations Headquarters à New York. Cette rencontre a été une occasion exceptionnelle pour Maurice de faire une présentation sur la situation de l’employabilité, l’éducation et la formation à Maurice. Le ministre a présenté, durant une heure, les progrès accomplis ainsi que les défis qui guettent le pays.
Cette année, l’AMR se concentre sur le thème « Promouvoir la capacité de production, l’emploi et le travail décent pour éradiquer la pauvreté dans le contexte de la croissance économique inclusive, durable et équitable à tous les niveaux pour atteindre les OMD ». Au cours d’une session présidée par le président de l’ECOSOC, Milo Koterec, et qui a réuni plus de 500 délégués, y compris des ministres et des chefs de groupes de la société civile, les chefs de secrétariat de l’ONU et le secteur privé, Vasant Bunwaree a présenté les principales politiques et stratégies adoptées par Maurice pour le renforcement des capacités productives et la promotion inclusive et durable pour la croissance socio-économique.
Il a fait une analyse approfondie des défis auxquels fait face Maurice dans la réalisation des objectifs liés à l’emploi et l’éducation. « If in the past, our policy has been based on a constant surplus of both skilled and unskilled labour, our present and future policies focus on the significant ramifications of growing shortages of skilled labour. This profound shift will necessitate a commitment to increase the level of education achievement of the traditional workforce while, at the same time, reaching out to those in our population who have traditionally been left behind », a indiqué le ministre dans sa présentation. Il a aussi abordé les aspects de l’éducation préprimaire, la Special Needs Education et le multilinguisme et l’interculturalité. Vasant Bunwaree a souligné les synergies positives entre l’éducation, la formation, la réduction de la pauvreté de l’emploi, et les actions pour atteindre les objectifs de développement convenus au niveau international, y compris les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). « Notre cadre réglementaire a favorisé le travail décent comme nous croyons fermement qu’un bon travail peut aussi être une source de satisfaction personnelle. Dans un pays comme le nôtre, les ressources humaines demeurent notre meilleure ressource. Le travail est le meilleur moyen pour les Mauriciens pour atteindre l’autosuffisance, tout en participant et en récoltant les bénéfices de la croissance économique de notre pays ». Depuis 2006, dit-il, 9 400 emplois ont été créés.
Le ministre de l’Éducation a aussi annoncé la création d’un Centre d’Orientation Académique et Professionnelle pour guider les jeunes dans leur carrière. Il a présenté le projet Sankoré, qui vise à réduire la fracture numérique en Afrique, tout en aidant les pays à réaliser l’Éducation pour tous. Maurice a été appelée à jouer un rôle de premier plan dans la mise en oeuvre du projet en Afrique. Vasant Bunwaree a conclu que pour faire face aux défis, il faudrait informer le public, nos décideurs, des éducateurs sur les changements importants et les attentes du monde de travail de demain, et créer ainsi un engagement national pour veiller à ce que Maurice ait une main-d’oeuvre de première qualité.
À noter que Maurice était l’un des neuf pays (avec l’Algérie, le Brésil, l’Équateur, le Kenya, le Qatar, la Russie, le Sénégal et l’Ukraine) retenus pour faire une présentation. Le résultat de la session sera une Déclaration ministérielle sur « Promouvoir la capacité de production et le travail décent pour éradiquer la pauvreté dans le contexte de la croissance économique inclusive, durable et équitable à tous les niveaux pour atteindre les Objectifs de Développement du Millénaire ». Vasant Bunwaree a également eu des discussions bilatérales avec d’autres ministres.