Ce n’est pas souvent qu’on voit un cavalier mauricien réaliser un doublé. Certes, il y a eu le cas de Jeanot Bardottier lors de la 10e journée, mais ce genre de performance ne se réalise pas toutes les semaines. Rakesh Bhaugeerothee garde les pieds sur terre et n’a pas la grosse tête après avoir remporté deux courses. Il a néanmoins fêté comme il se doit cet événement qui coïncidait avec la fête des mères.
Des deux victoires, Rakesh Bhaugeerothee n’est pas passé par quatre chemins pour dire qu’il était plus confiant en une victoire de Donnie Brasco.
«Je ne dirai pas que c’était une certitude car il faut compter avec la glorieuse incertitude du turf, mais je pensais pouvoir l’emporter. J’ai eu un petit souci dans l’emballage final où il y avait une possibilité qu’on se fasse enfermer. Heureusement, tout s’est bien passé et il a accéléré de brillante façon. »
Le cavalier de Serge Henry a aussi tenu à souligner que Donnie Brasco n’aborait pas une belle robe vu qu’il avait ses poils d’hiver. Il savait cependant ce dont était capable sa monture.
«Oui, il n’était pas beau à voir dans le rond de présentations mais il avait un moteur bien huilé sous sa robe d’hiver. C’est un très bon cheval et il devrait encore faire parler de lui. Il avait été décidé de courir plus proche de la tête de la course cette fois vu que lorsqu’on est en retrait, on arrive souvent trop tard. L’année dernière, j’avais gagné avec Arromonches le jour de la fête des mères et je gagne à nouveau pour souhaiter une bonne fête à toutes les mamans.»
En ce qui concerne Ocean’s Edge, le succès fut plus difficile à se dessiner. Il fallut attendre la photo-finish pour savoir qui l’avait emporté.
« On s’est posé beaucoup de questions avec Derreck David (Golden Sheik) qui avait passé le but dans la même foulée. Je pensais l’avoir emporté mais des fois vous repartez avec rien. Ocean’s Edge a montré beaucoup de courage, et possède un grand coeur. Je pensais pouvoir courir en deuxième position mais on se retrouva plus en retrait. Il a commencé à pencher dans la course et je pensais alors qu’il n’irait pas au bout de la ligne droite. Il l’a cependant fait et tout mérite revient à son entraîneur qui a pu savourer son premier succès de la saison. »
Des autres chevaux qu’il a montés au cours de la journée, Rakesh Bhaugeerothee s’est dit satisfait de Royal Chalon. Il est d’avis que le poids a joué contre Prince Alwahtan tandis que le parcours et les adversaires du jour étaient trop forts pour Beacon Flare. En ce qui concerne Teamog, il trouve qu’il n’est pas exclu de penser que le fait d’avoir été bousculé au 400m coupa les jambes à sa monture. Enfin, il dira qu’Alvaro et Burberry avaient raté leur départ et que Bay Musar avait, lui, raté sa course.