Alors que l’écurie Allet n’avait enregistré qu’une unique victoire (Friday Lunch Club avec Sean Veale en selle) et 10 placés avant l’arrivée de Luke Currie, ce dernier a apporté une bouffée d’air frais et avec un doublé lors de la 16e journée, tout semble aller comme sur des roulettes depuis.
«I think the stable has been pretty much unlucky in the opening meetings of the season, running a couple of seconds. Things are going pretty much in the right direction now. Hopefully it continues like this and that we keep the owners happy», devait dire d’emblée le jockey qui semble redonner un bon coup de souffle à une écurie et un entourage qu’il connait .
Currie devait débuter la 16e journée dans la quatrième course sur Destiny’s Tale pour réaliser un pillar to post sur le kilomètre. «Il a été très malchanceux cette saison. A sa dernière sortie, il s’était montré lent au départ et avait dû faire un effort pour prendre le commandement pour s’incliner ensuite d’un rien devant King Fahiem. Cette fois, il a tiré profit de sa première ligne et a bien sauté. Je savais que dans ces circonstances qu’il allait être difficile à battre. But you know, a race is never won until you past the winning post first. Dans la ligne droite finale, j’ai senti que le coursier de Damien Oliver revenait à mes trousses. Mais, heureusement que
Destiny’s Tale a tenu jusqu’au bout».
Currie devait enchaîner avec Rasheed qui fut malchanceux dans la ligne droite en tirant beaucoup alors que sur Silver Flyer, «le train lent imposé par C Major ne fut pas à son avantage.
Le jockey de l’écurie Allet allait toutefois doubler la mise sur Istiqraar qui, malgré sa ligne extérieure, n’a pas eu beaucoup de difficultés à prendre la tête devant Liam. Le jockey de ce dernier devait être d’ailleurs suspendu pour deux semaines pour n’avoir pas essayé de prendre avantage de son couloir 2 et «unnecessarily steadied his mount at the 1350m». «Je n’étais pas assez confiant qu’il allait dominer le lot aussi facilement. Mais, lorsqu’il a bondi des stalles et qu’il a pris le commandement au passage du but pour la première fois, je savais qu’il avait une bonne chance de vaincre. Et il a tenu jusqu’au bout. Il a montré qu’il revient en forme petit à petit et qu’il va être utile à l’écurie pour le reste de la saison».
Pour l’entraîneur de l’écurie Vincent Allet, ce n’est que justice avec cette victoire d’Istiqraar. «La dernière fois dans la Lightning Cup je n’étais pas content de la monte de Rye Joorawon. Je l’ai du reste rapporté aux commissaires après cette course. La 10e ligne était tout de même un obstacle pour nous. Mais le cheval avait bien travaillé et le jockey l’a très bien piloté», devait-il déclarer sur la chaîne Sports 11.