Deuxième victoire en trois journées pour le jockey de l’écurie Allet, Luke Currie, samedi dernier. S’il avait triomphé avec Mighty Fine dans la dernière course lors de la 14e journée, cette fois, il a amené à bon port Joyful dans la course d’ouverture à la plus grande joie de son entourage.
Mais ô! combien ce fut difficile cette victoire et il a fallu attendre les derniers mètres pour que le coursier de l’écurie Allet fasse la différence devant Steel Of Approval. Ce dernier avait mené de bout en bout avant de courber l’échine face à Joyful qui était engagé dans une valeur inférieure. «Je ne pensais pas que cela allait être aussi difficile pour l’emporter. Avec sa première ligne au départ, mon cheval a bien suivi dans le sillage des meneurs et dans la ligne droite finale, il a bien répondu à mes sollicitations. Mais Steel Of Approval a fait de la résistance. Je me suis donné à fond pour faire la différence», a declaré Luke Currie. « Cela fait plaisir de ramener un autre gagnant, mon deuxième en trois journées. Je commence à bien connaître les chevaux et je dis un grand merci à mon entraîneur, Vincent Allet, pour les maintenir en forme».
Lors de cette 15e journée, Currie devait terminer à la troisième place sur Mighty  Mars sur l’épreuve du kilomètre, non sans avoir connu des malheurs dans la ligne droite finale. En effet, Always Flirting devait verser à l’intérieur forçant le représentant de l’écurie Allet à changer de ligne.
«J’ai été malchanceux en ligne droite finale. J’ai voulu passer à l’intérieur d’Always Flirting mais comme le passage ne s’ouvrait pas, j’ai dû changer de ligne et mon coursier devait terminer à la troisième place. Dommage, car il avait bien suivi pendant la course et aurait dû avoir un meilleur classement. Quant à Shoddy Nick dans la première manche du championnat des 3-ans, même si la distance était un peu courte pour ses aptitudes, il a terminé à une honorable cinquième place. Ce qui laisse augurer d’un bel avenir pour lui. Zambezi Torrent, sur ce qu’il a démontré, will be a hard nut to crack».