L’écurie Allet continue son petit bonhomme de chemin. C’est un doublé qui est cette fois tombé dans son escarcelle, et ce, par l’entremise de Mighty Mars et de Isipho. Ces deux victoires ne constituent pas une surprise avec les deux chevaux qui avaient, sur papier, une chance de l’emporter. Mais le succès du second nommé suscita pas mal d’interrogations sur la tactique employée par son compagnon d’écurie  Umhlanga qui lui facilita la tâche mais rendit la course plus dure pour deux autres chevaux.
Ils sont nombreux les turfistes à ne pas comprendre la décision de Sunil Bhundoo de diriger sa monture (Umhlanga) vers l’extérieur au 500m pour laisser un passage libre à la corde pour Isipho qui était dans son dos. Ce qui eut pour conséquence qu’Umhlanga força Ask The Afghan et Kite Surfer à couvrir plus de terrain que prévu.
Pour l’entourage de l’écurie Allet, l’entraîneur et le jockey Dereck David, il n’y eut rien ou pas grand-chose à redire sur l’analyse d’après-course.
« I had a beautiful run on the fence with Kite Surfer on my outside and all the dangers around me. He was travelling well and just before the straight, Umhlanga started hanging out and there was a gap that opened for me on the inside. From there he showed guts to carry me to the line. He is an honest horse with a big heart. If we could put his heart on a couple of big horses we have at the stable, they would be champions. He is small but a very courageous individual. Thanks to Vincent Allet and the team. Hopefully the stable continues to perform well.»
Notons que la victoire d’Isipho offrit à Dereck David la 500e victoire de sa carrière.
« It is my 500th carreer-winner in 9 years of riding. It’s a big booster for me. Hopefully it continues and I reach a thousand in the shortest possible time. I still remember my first winner. It was actually a horse belongig to my mum and my dad. It was in my first year of apprenticeship. I remember it was a race on 1200m with a three year old. »
Vincent Allet, lui, ne put laisser esquisser un large sourire après le troisième succès d’Isipho. Il est à noter que ce cheval avait remporté sa première course après la disqualification de Mc Naught, vainqueur lors de la 36e journée de la saison 2012.
« C’est un petit cheval qui, je pense, est honnête. Il a pris un peu de temps pour s’acclimater. En fin de saison dernière il avait démontré de quoi il est capable. Il était en bonne condition et il avait un bon numéro au départ. En ligne droite il le fait très bien. En temps et lieu je pense qu’il pourra aller sur un petit peu plus long».
L’entraîneur a tenu à remercier les propriétaires du cheval et toute l’équipe qui l’entoure pour cette belle victoire.
Mighty Mars has got a heart of gold
La réussite de Mighty Mars porte l’empreinte de Dereck David ou de son idée de l’aligner sur 1000m.
« I studied the horse’s form in and out, that is his South African form and Mauritian form too. I came to the conclusion that he was not that good on 1365m-1400m. I thus said why not bring him back to 1000m. I’ve been begging Vincent for about three weeks and, being a team player, he agreed to put him on 1000m for me. His work has been pretty impressive. His work before his first run was even more. We got a beautiful run in the race and he did it with flying colours. He’s got a heart of gold and hopefully he brings us a few more. »
Vincent Allet a confirmé les propos de son jockey:
“Après sa première course, le jockey m’avait suggéré de l’aligner sur 1000m. Il m’a dit que ce n’est pas que le cheval ne peut pas gagner sur 1365m ou 1400m mais qu’il pouvait être meilleur sur 1000m. Il avait vu juste. Le champ était à sa portée. Il n’a fait que confirmer ses bonnes dispositions du moment».
Il y avait aussi un certain espoir du côté de Hot Rocket qui venait défier des chevaux mieux classés que lui à l’échelle de valeurs. L’alezan trouva la compétition trop dure et s’effaça en ligne droite. Selon certains, ce serait le fait que l’épreuve fut lancée sur des bases trop élevées qui provoqua son échec.