L’écurie Allet semble avoir un faible pour les courses sur le kilomètre. En effet, après Hail Atlantis— en deux occasions—, Prince Paseo, Mighty Mars et Umhlanga, ce fut au tour du vieux Wolfe Tone d’imposer sa loi sur cette distance, samedi dernier. Du reste, on a de quoi de réjouir avec treize victoires au compteur après seize journées de courses, d’autant que les résultats sont bien au-dessus des espérances affichées en début de saison.
A bien voir, la deuxième course, dotée de The Gentleman’s Pride Cup, annonçait un duel entre Campus et Wolfe Tone, et Tobeastar en tant qu’arbitre. Si le premier nommé ne fut pas en mesure de confirmer son statut de favori, Wolfe Tone, en revanche, ne commit point d’erreur en s’imposant avec une certaine autorité. Nanti de l’as au départ, ce fils Wolfhound eut un parcours en or, le long des barres. Il faut également souligner la bonne inspiration de Derreck David, qui sollicita sa monture à 350m du but afin de ne pas se laisser distancer par le fuyard, Keep Walking. Ensuite, on vit l’éventuel vainqueur donner un bon coup de reins afin d’inscrire son douzième succès au Champ de Mars.
« He showed guts in the final straight and won a good race. I’am very glad to score another one on the kilometre. The horses at the stable are running very well at the moment. Let’s hope things doesn’t change. » a dit Derreck David à sa sortie de la jockey’s room.
« Je comptais mettre Wolfe Tone à la retraite »
L’entraineur Vincent Allet eut également des mots élogieux à l’encontre de ce vieux briscard qu’est Wolfe Tone
« C’est un cheval qui m’a donné beaucoup de satisfactions depuis 2006. L’année dernière je comptais lui donner sa retraite mais faute d’effectif, je n’ai pas eu d’autre choix que de le garder. »
L’écurie Allet passa tout près du coup parfait avec Freedom dans la cinquième course. Idéalement placé sur tout le parcours, ce dernier ne fut toutefois pas en mesure de tenir la dragée haute face à Wieland, le grandissime favori de la journée. A noter que le jockey David logea une objection contre le gagnant mais celle-ci ne fut pas retenue.
 « Johnny Geroudis came accross me near the 1200 metres and I had to steady when awkward on the inside of his horse Wieland. But as the result showed, there was not enough ground establishing that this affected the result of the race. Besides, he was also up in class», a déclaré le jockey sud-africain.
Quant à la huitième place d’Isipho dans la troisième course, son cavalier pense qu’il aurait peut-être besoin d’un petit « break » car il a beaucoup couru depuis le début de saison.
Des autres chevaux de l’écurie qui étaient en action samedi dernier, Assogia Wood est à créditer d’une bonne sixième place dans la septième épreuve.
« He did a nice race in this field but pulled slightly during the race »
Tandis que Sheriff Marshall (9e course) fut contraint de faire les extérieurs sur tout le parcours. Il laissa néanmoins une bonne impression en fin de course. Il doit être revu à sa prochaine sortie.