Après quatre semaines de disette l’écurie Raj Ramdin est de retour dans la Winner’s Enclosure. C’est le moins que l’on puisse dire pour cet établissement, qui après des débuts intéressants, filait du mauvais coton ces dernières semaines. En effet, la chance a souri non seulement à Raj Ramdin mais aussi à Niven Marday qui a enregistré sa toute première victoire de la saison 2014.
C’est dans la course d’ouverture dotée de The Pondichery Cup (1400m – MR: 22-0) que le duo Ramdin-Marday a pu «beat the jinx» sur Tobeastar. Une victoire qui a quelque peu surpris l’entourage de l’écurie puisque Tobeastar est connu pour être un cheval délicat à manoeuvrer. Du reste, après la course l’entraîneur reconnaît les difficultés qui existent pour bien gérer son pensionnaire. «Effectivement Tobeastar est un cheval très délicat à contrôler. Il faut même être constamment aux petits soins avec lui. Je pense que Niven Marday a trouvé la bonne formule pour le monter samedi et à la lumière de cette course je dirai que c’est une victoire méritée», a indiqué Raj Ramdin à Turf Magazine .
Sans doute le fait d’avoir 58kg sur le dos dans cette épreuve a aussi aidé Tobeastar. Du reste il a été le cheval le plus rapide à l’ouverture des boîtes afin de prendre le leadership de cette course sans céder dans la ligne d’arrivée.  Niven Marday a su faire preuve d’un bon jugement, même lorsque son cheval a commencé à pencher sur sa gauche à un certain moment de la course.
«Je suis certes très content de cette victoire après 24 sorties sur la piste du Champ de Mars. Mais la victoire n’a pas été facile, car Tobeastar n’est pas un cheval qui est facile à piloter et la ligne droite a aussi été difficile à gérer. Toutefois, je suis très content du résultat», avoue Niven Marday.
Les autres partants de l’écurie Raj Ramdin, nommément Siegfried, Port Albert  et Lancewood, n’ont été que de pâles figurants dans leurs épreuves respectives.