L’établissement dirigé par Paul Foo Kune avec comme entraîneur Bud Gujadhur, est décidément motivé à bloc pour faire de 2013 une saison mémorable.  Après la victoire de Liam lors de la journée inaugurale, l’écurie Foo Kune a poursuivi sur sa lancée samedi et dimanche derniers en ramenant quatre victoires sur l’ensemble des deux journées. La moisson aurait été sans doute plus fructueuse si Top Seller, Carson City et Absalom n’étaient pas tombés sur des os durs dans leurs épreuves respectives.
Avec quelques belles cartouches au fusil, on devait s’attendre à voir l’écurie Foo Kune jouer les premiers rôles lors de ce week-end hippique. Le ton fut donné des l’ouverture des hostilités samedi lorsque Cassido s’imposa au terme  d’une arrivée très pointue. Piloté en dépit de tout bon sens à sa course de rentrée, le fils d’Orpen, confié à Dinesh Sooful, démontra qu’il valait beaucoup plus que les 8L concédées à Prince Alwahtan le 23 mars dernier. « Les instructions étaient de bien sauter et de prendre la tête dans la mesure du possible. Le cas écheant, de laisser courir le cheval tranquillement dans le dos des meneurs. Mon cheval a bien sauté mais les autres ont été tout aussi rapides. J’ai donc suivi dans le dos des animateurs et en ligne droite j’ai monté mon cheval à fond », a expliqué le jockey mauricien qui n’a pas manqué de remercier l’entraîneur Bud Gujadhur et toute l’équipe à l’écurie Foo Kune. « Je n’ai rien fait. Ce sont eux qui ont fait tout le travail. Je ne connaissais même pas le cheval. Ce n’est que vendredi que je l’ai monté au training », a-t-il concédé.
Bud Gujadhur dans sa déclaration d’après course n’a pas caché qu’il faisait de Destiny’s Tale le cheval à battre dans ce lot peu compétitif. « Ce cheval partait d’une bonne ligne et il n’était pas certain qu’on allait pouvoir le remonter. Both Cassido and Campus were running their chances mais on donnait une winning chance à Campus qui avait très bien travaillé à l’entraînement ces derniers temps. Aussi, il avait la ligne pour lui et bénéficiait de la monte de notre jockey », a soutenu l’entraîneur. Même s’il ne s’est pas imposé, Campus est à créditer d’une bonne course en terminant troisième à moins d’une longueur de son compagnon d’écurie non sans avoir donné du fil à retordre à Robbie Burke dans les derniers mètres.
L’écurie Foo Kune devait remettre ça dans la quatrième épreuve avec Mr Black Tom qui fit tomber un des plus gros favoris du week-end, à savoir Allocation. Si la victoire de Mr Black Tom ne constitue pas vraiment une surprise vu que le cheval avait réalisé une très belle rentrée dans une course dotée d’un label de Groupe 3, on ne peut s’empêcher de dire que les déboires de Juglall sur Allocation à un moment crucial de l’épreuve l’ont aidé dans une certaine mesure. « I was a little bit worried concerning the distance as it was quite sharp for him. Allocation was the quickest horse of the race and it was important not to concede too much ground on him so that we kept our chances alive. My horse, with one run under the belt, has got stamina and that helped us to make the difference », a trouvé Robbie Burke.
« Je crois comprendre que Nooresh Juglall a eu des problèmes avec ses googles dans la dernière ligne droite, mais je pense que même sans cet incident Mr Black Tom aurait gagné la course », a tenu à dire Bud Gujadhur. « On craignait certes Allocation mais classwise on pensait que Mr Black Tom, sur ce qu’il a démontré lors de sa course de rentrée, avait une chance de remonter Allocation à condition qu’on le suive de près », a expliqué l’entraîneur.
Bud Gujadhur: « Je ne comprends pas la cote généreuse de Prince Of Troy »
Si Carson City a failli dans sa mission de corser l’addition dans l’épreuve suivante, c’est Prince Of Troy qui s’en chargea dans The Serge Henry Cup. Pas très à son affaire la saison dernière, ce cheval a paru, aux yeux de nombreux observateurs, bien mieux dans sa peau cette année. Bien placé de son premier couloir, le fils de Kabool fit la course dans un fauteuil avant de ne donner aucune chance à ses rivaux au finish. Une performance qui a beaucoup plu à Robbie Burke. « I really liked the way he sprinted home. It was a top display from him », nous a-t-il déclaré.
Selon Bud Gujadhur, Prince Of Troy, avec Campus, avait très bien travaillé à l’entraînement « et je ne comprends pas sa cote aussi généreuse. » Pour l’entraîneur, c’est un cheval qui aurait dû remporter deux courses l’année derniere et le voir triompher d’entrée est un gros motif d’encouragement.
Le lendemain, dimanche, l’écurie Foo Kune reprit les choses là où elle les avait laissées la veille avec Liam qui s’imposa dans l’épreuve d’ouverture. Confié à Sunil Bussunt, ce cheval ne laissa pas passer sa chance pour accrocher sa cinquième victoire au Champ de Mars. Une fois en tête, Bussunt dosa bien les efforts de sa monture et même s’il versa à l’extérieur en fin de parcours, incommodant quelque peu Amazing Bolt que Hoolash n’a toutefois jamais cessé de monter, Liam trouva les ressources nécessaires pour rallier le but en premier.
Top Seller dans la Duchesse et Absalom dans l’épreuve de clôture auraient pu corser l’addition mais trouvèrent en Solo Traveller et Dreams Come True, des adversaires très coriaces. « Top Seller was quite unlucky as he overraced a little bit in the back straight. I think that cost me the race as he couldn’t find the extra fire to match Solo Traveller in last 50 metres. But we cannot take anything out of the winner who put on a bold show. He is a classy individual who should be a force to reckon with in the big races. But it remains that my horse also ran a beautiful race in a very competitive field », a soutenu Burke. Interrogé quant aux chances de Top Seller dans le Barbé, le double jockey-champion, qui a remporté cette épreuve la saison dernière avec Il Saggiatore, a voulu jouer la carte de la prudence. « There are a lot of races to the Barbé Cup. We’ll cross the bridge when we get there. »
Quand a Absalom, deuxième à une encolure de Dreams Come True dans The Zinovieff Plate, l’Irlandais pense que le cheval n’a pas à rougir de sa défaite. « The winner was at the top of his game and my horse is to be credited with a very good performance. »  
Même si la moisson aurait pu être bien meilleure, Robbie Burke s’est dit très satisfait de la performance de son établissement sur l’ensemble des deux journées. « We had four winners and three close seconds. Overall, it was a very fruitful week-end. »