Débutant dans la classe 0-25, Ryder Cup a, petit à petit, gravi les échelons et samedi, en C5, il a enregistré sa troisième victoire de la saison, soit sa 8e en 14 sorties au Champ de Mars (Rs 1M 314 000 de stakes money jusqu’ici) pour le grand bonheur de l’écurie Foo Kune.
Et Ryder Cup commence à devenir un petit champion du kilomètre, signant son quatrième succès sur la distance.
Il a débuté sa carrière au Champ de Mars le 20 avril 2013 avec Robbie Burke en selle et devait terminer à la deuxième place à moins d’une longueur de Commodore Pete.Et c’est le 11 mai, à sa deuxième sortie, qu’il allait ouvrir con compteur chez nous sur 1365 m en favori à Rs 165. S’enchaînèrent alors que des victoires et accessits et la première fois qu’il s’imposa sur 1000m fut le 7 septembre 2013 avec Nooresh Juglall en selle.
Cette saison, il devait démarrer sa campagne sur des chapeaux de roues en remportant ses deux premières courses sur 1000m en grand favori avant de terminer 4e. Lors de sa dernière sortie, le 3 mai dernier,il était aligné sur 1400m, et alors qu’il suivait en deuxième position derrière The Colonels Son, il ne trouva pas les ressources nécessaires pour remonter l’éventuel vainqueur et termina à la quatrième place. Il est par la suite parti se refaire une santé à Floréal et sa participation n’a été décidée que mardi dernier juste avant les nominations pour les entrées.
« Ryder Cup n’était pas préparé pour cette course. Ce n’est que mardi matin lorsqu’on faisait les nominations que le stable manager Paul Foo Kune a suggéré son engagement dans cette course. Je lui ai répondu que toi-même tu m’avait dit qu’il avait trop couru sur 1000 mètres et qu’il demandait plus de distance. Je l’ai entraîné donc en fonction de ça, mais j’ai agréé à sa demande et la décision fut prise de l’engager. Le cheval est donc descendu à Port Louis jeudi matin, d’ou son léger travail », a fait ressortir l’entraîneur Bud Gujadhur après la course.
« Cela fait plaisir de le voir remporter sa troisième victoire de la saison malgré un peu de tight riding ici et là. On a rapporté ce qu’on devait rapporter aux commissaires. I leave that to the Stewards to decide. But on a one thousand-metre race, you don’t do any tight riding. I won’t say more than that but there was some dangerous type of riding there », a-t-il ajouté. « Comme le jockey l’a dit, je pense que Ryder Cup a un gros coeur ».  
Pour son jockey Derreck David, la première ligne au départ était déjà une moitié de la course gagnée: « Drawn one on a thousand metros is a blessing. Usually half of the battle is won when you are drawn one on such a distance. You don’t have to force your horse. Once he’s out up the gates, you have the race under control ».
Mais sa quatrième course de la saison ne fut pas de tout repos, car à 600 mètres du but, il a dû déboîter pour ne pas être enfermé dans un tiroir. Une fois qu’il trouva le jour, il laissa ses adversaires sur place avant de résister au retour tardif de Shahruhk. « At the 600 metres I had to come out because I was really tight for galloping room (…) He definitely has got ability. He is improving with racing. He is getting bigger and bigger and stronger and stronger ».