On eut droit à une véritable razzia de la part de l’écurie Foo Kune lors de la onzième journée hippique. En s’adjugeant quatre des neuf épreuves au programme, cet établissement raffle Rs 690,000 de stakesmoney pour la journée et s’empare ainsi de la deuxième place au classement des écuries. Une bonne opération également pour Derreck David qui prend la place de runner up chez les jockeys avec douze réalisations.
La cravache de l’écurie Foo Kune disposait d’une full card de choix pour ce onzième acte et il n’a pas manqué d’illuminer le Champ de Mars de son immense talent. Il débuta le festival de son écurie dès l’épreuve d’ouverture en ramenant Absalom dans la winner’s box. Suivant au milieu du peloton, il passa à l’offensive à 600 mètres du but pour gagner dans un fauteuil. Son entraînneur n’hésita pas à qualifier cette victoire de overdue win puisque Absalom avait montré le bout du nez lors de ses dernières sorties et  avait enfin bénéficié de circonstances en sa faveur pour s’imposer.
 Derreck David récidiva dans la quatrième épreuve avec Eagle Award. Affûté à l’entraînement, l’élève de Bud Gujadhur s’est montré sous son meilleur jour mais a dû s’employer pour repousser l’assaut final de Princeton. « When he got to the lead, he started slowing down, he thought that the race was already won. Cédric’s horse (Princeton) actually came up and grazed me. But he went on again when I asked him to, » devait déclarer le jockey David. L’épreuve principale est aussi tombée dans l’escarcelle de l’écurie Foo Kune grâce à la course tactique du Sud-Africain sur Diamond Light. En déboîtant à 600 mètres du but, il s’est assuré de la victoire et Bud Gujadhur n’a pas manqué de saluer la vista de son jockey. « On lui a seulement donné des guidelines aujourd’hui. On lui a laissé le soin de faire le reste. Il monte une belle course. Il faut dire que c’est un jeune qui montre beaucoup d’initiatives et c‘est très important en course. » La fête fut complète avec la victoire de Zhan Hu dans l’épreuve de clôture. Le rallongement du parcours semblait a priori lui être préjudiciable, mais il a fait taire tous ses détracteurs en sortant un joli coup de reins pour s’imposer pour la première fois sur 1365m.
Il va sans dire que ce tour de force va, à coup sûr, booster le moral de Derreck David pour la suite de la saison. « I’m happy with the way things are going. I came here today confident, expecting a big day. I’m just happy Bud and Paul have put all confidence in me. They’ve told me : You go out there, you ride your races, you do what you have to do, we trust you as a jockey. »