« Le titre ne va pas être facile mais ça ne veut pas dire qu’on va baisser les armes. Mais on ne va pas non plus se mettre de la pression additionnelle sur les épaules. Si ça vient, so be it. » C’est en ces termes que Bud Gujadhur a abordé le sujet dans sa déclaration d’après course samedi dernier. L’entraîneur de l’écurie Foo Kune, même s’il ne le dit pas explicitement, veut toujours y croire et c’est dans cette veine qu’ont été accueillies les victoires de Diamond Light et Always Flirting. Ces deux chevaux ont donné plus d’ampleur à la saison exceptionnelle que réalise la casaque jaune et étoiles mauves qui, strictement en termes de victoires, caracole en tête au classement des écuries. Cette journée a aussi été l’occasion pour Robbie Burke d’inscrire ses 150e et 151e victoire au Champ de Mars.
Avec quelque bons engagements, l’écurie Foo Kune n’était pas venue pour jouer aux figurants samedi et sonna la charge dès la deuxième épreuve avec l’outsider Man Of His Word qui réalisa le bout en bout sur le seul kilomètre au programme de cette journée. Préparé spécialement en vue de cette compétition, le hongre bai, bien qu’il passa la ligne d’arrivée en vainqueur, se vit rétrograder à la deuxième place après qu’il fut établi qu’il gêna Top Of The Chocs à un moment crucial de l’épreuve. « He was very unlucky with his tendency to go to the rails. He ran some outstanding races in the past meetings and I always thought that he would be a good contender in that kind of field. He would also have been a good horse to remember for my 150th but anyway, Diamond Light would also be remembered as well », a déclaré Robbie Burke avec un brin de déception dans la voix.
Diamond Light ou la 150e de Burke
Ce fut effectivement Diamond Light qui offrit à l’Irlandais sa 150e victoire au Champ de Mars. Le fils de Doowaley s’est racheté de sa courte défaite face à son compagnon d’écurie Esteco, même s’il a dû attendre le verdict des commissaires de courses pour se voir proclamer vainqueur. « He deserved to be awarded the race. Acuppa took my run upon entering the home straight and I had to switch out only to get beaten by the narrowest of margins. Had he not taken my ground, Diamond Light would have been without a doubt a clear winner », a soutenu avec confiance Robbie Burke.
Bud Gujadhur s’est dit confiant que Diamond Light allait remporter la course. « Il avait beaucoup en réserves. Robbie avait recommandé qu’on lui remette les blinkers pour qu’il se concentre mieux. A 400m du but, je me suis dit que peu importe où il place son attaque, la course était dans la poche. Il était vraiment impressionnant », a déclaré l’entraîneur qui a aussi tenu à saluer « la sportivité de mon cousin Soon qui a été exemplaire après le verdict des commissaires. »
L’écurie Foo Kune termina la journée en beauté car à peine eut-elle le temps de savourer la victoire de Diamond Light qu’Always Flirting écrasa l’opposition dans l’épreuve de clôture. Engagé sur le kilomètre à sa sortie précédente dans le but de travailler sa vitesse, le hongre gris bondit de son septième couloir pour prendre la direction des opérations et dès lors on savait qu’il allait être difficile à rattraper. « La ligne n’était pas fameuse et avec des chevaux rapides à son intérieur, ce n’était pas gagné d’avance. On a discuté avec toute l’équipe et on est tombé d’accord sur le fait qu’il fallait take them by surprise at the gates and sit. Ca s’est passé exactement comme prévu », s’est félicité Bud Gujadhur.
Pour Robbie Burke, Always Fliriting était tout simplement le meilleur samedi dernier. « He is a very quick horse over the gates. I think I won the race at the 1200m when I was able to get him to the rails. He was very confident in the running and when the other horses came to him, he just wanted to go on. He picked up nicely in acceleration in the straight to win in great style. I honestly think he can bring us one and two more before the season ends », a soutenu le double jockey champion.