36 victoires, 68 accessits et des stakes money avoisinant les Rs 7,5M. C’est le bilan flatteur que présente l’écurie Foo Kune après vingt-quatre journées de compétition. Si quelque part on s’attendait que cette écurie soit performante au vu des gros investissements consentis par son Stable Manager, Paul Kune, on est tenté de dire que les résultats sont à en dessus des espérances. En termes de victoires, la bande à Paul Foo Kune fait cavalier seul car exception faite de l’écurie Merven, les autres formations arrivent difficilement à suivre le rythme. Avec quelques nouveaux qui retrouvent lentement mais sûrement leurs automatismes, l’écurie Foo Kune, actuellement deuxième au classement, n’a pas encore dit son dernier mot dans la course au titre.
En attendant leur entrée en compétition, ce sont les “anciens” qui tiennent solidement la barque. A l’image de Ryder Cup qui ne cesse de prendre du galon depuis qu’il a débuté en compétition chez nous. Après avoir ridiculise l’opposition à sa sortie précédente, le fils de Victory Moon a une nouvelle fois donné un aperçu de ses qualités en s’imposant en compagnie plus relevée. Mal loti dans les stalles, il capitalisa sur son bon pas initial pour prendre la direction des opérations avant de faire preuve d’une belle comabitivité pour l’emporter. « He showed how much he has progressed », s’est empressé de dire Robbie Burke à l’issue de la journée. « Now he is really getting to where we want him to be. Earlier on, he was inexperienced and probably wouldn’t open up that well as he did. I’m very happy the way he won. He is still a young animal and hopefully he will be stronger next year », a poursuivi le jockey Irlandais.
« Things didn’t go according to plans  for Prince Of Troy »
Selon Bud Gujadhur, c’est la  «forme éclatante » de Ryder Cup qui l’a incité à l’aligner dans cette épreuve. « Mais on craignait beaucoup sa ligne. Heureusement qu’il a pu tirer avantage de son bon pas initial pour prendre un départ canon. Il a été taquiné tout au long par un autre concurrent mais il a trouvé les ressources supplémentaires pour bien terminer », a déclaré l’entraîneur. Même sa si tâche a été simplifiée par la tactique douteuse des uns et le manque d’initiative flagrante des autres, Ryder Cup est un cheval en pleine ascension et qui n’est pas près de s’arrêter en si bon chemin.  
Outre Ryder Cup, l’écurie Foo Kune fondait de gros espoirs sur Prince Of Troy dans le Supertote Golden Trophy. Si la fois passée il fut bien servi par les conditions de course, tel ne fut pas le cas samedi dernier pour le fils de Kabool. « Things did not go according to plans. Rudi Rocks just held me out without cover all the way and he couldn’t find his usual kick », a déclaré Robbie Burke en guise d’explication. Il se dit confiant que Prince Of Troy saura se ressaisir pour être fin prêt le jour du Maiden.
Auparavant, le double jockey champion était en selle sur Bingelela qui, à l’entendre, a été une petite déception dans la quatrième épreuve. « He ran the same race as last time. He got a chance that day but couldn’t take the opportunity. Overall he is running the same sort of races over and again. He is small and probably has his problems around here, especially to get round the bends. As I said previously, the more he runs the better he will get », a-t-il soutenu.
Concernant la course de Liam dans l’épreuve de clôture, Robbie Burke s’est dit très satisfait de la performance de son cheval. « He jumped well and we went to the front. Dee Major came up around and took the lead. I opted to sit in second position as the pace the leader went suited me. Turning home, I went outside Johnny’s horse and mine leaned out a little bit. Unfortunately for us, Slinga Malinga was just behind and he took the inside run. But my horse didn’t disgrace. »