L’écurie Foo Kune continue de faire sentir sa présence en ce début de saison. Samedi et dimanche derniers, elle a ajouté trois autres victoires à son compteur pour devenir le premier établissement à atteindre la barre de 20 victoires cette saison. D’emblée, on retiendra qu’elle fait mieux que Gujadhur, leader à pareille époque la saison dernière mais avec cinq victoires de moins. Mais ce qui réjouit le plus la bande à Paul Foo Kune, c’est que l’écurie est beaucoup plus performante cette saison. En effet, elle a vu son nombre de victoires décuplées par rapport à la dernière saison où son compteur, à ce stade de la saison, n’affichait que deux petites victoires. Les investissements consentis par Paul Foo Kune et l’apport de Bud Gujadhur et du jockey Robbie Burke sont sans doute à la base de ce début de saison fulgurant.
La casaque jaune à étoiles mauves a profité de ce week-end hippique pour maintenir davantage sa suprématie en tête du classement des écuries. Elle s’est signalée dès samedi avec Always Flirting qui causa une petite surprise en s’imposant dans la quatrième épreuve alors que pour beaucoup, Kite Surfer et à un degré moindre Iwayini, paraissaient, sur papier, ceux qui réunissaient les meilleures chances de vaincre. Cette victoire d’Always Flirting, offert à Rs 900 pour une mise de Rs 100 chez certains bookies, a été très bien accueillie avec beaucoup de satisfaction à l’écurie Foo Kune. Quant aux propriétaires du cheval, qui résident au Canada, c’est à travers le net, qu’ils ont savouré la victoire de leur poulain.
« We gave him every chance as he has been working tremendously well since he came to our yard. We however didn’t know how he would react to the 1500m which he was taking for the first time his career. Luckily everything went according to plan. Turning home, he responded nicely to me to score a beautiful win. I think he is a horse that we will have a lot of fun with during the season », a estimé Robbie Burke.
« We will have al lot of fun with Always Flirting »
Bud Gujadhur, pour sa part a soutenu que la décision de le courir sans oeillères sur 1500m fut prise après plusieurs heures de concertation impliquant le Stable Manager, Paul Foo Kune, le jockey Robbie Burke et lui-même. « On prend souvent comme point de référence la performance des chevaux en Afrique du Sud mais il faut savoir qu’à Maurice, c’est une tout autre paire de manches. Un 1500m par exemple, est plat en Afrique du Sud tandis qu’à Maurice, il implique  deux montées. Ce n’est pas tout à fait la même chose. Cela dit, on est très content pour les propriétaires qui sont chez nous que depuis 15 jours », a-t-il déclaré. La journée de samedi aurait sans doute été plus prolifique si Bingelela, Spacebeam et Bottom Dollar ne tombèrent pas sur des os durs dans leurs épreuves respectives.
Mais ce ne fut que partie remise car le lendemain, l’écurie Foo Kune attaqua la journée dominicale tambour battant. Si Ryder Cup dans l’épreuve d’ouverture rata le coche d’un rien en association avec Vijay Anand Bundhoo, Ruleofmyheart, lui, ne commit point d’erreur dans l’épreuve suivante. Le fils de Tamburlaine fit le plus difficile en surmontant sa mauvaise ligne et dès qu’il put imposer sa loi, l’issue ne fut point de doute. « It was an easy and expected win. He is a completely different animal this year. He proved it with jockey Bussunt the other time. I think he still has a lot to offer. Hopefully he brings us some more before the season ends », a soutenu la cravache irlandaise.
A l’image de Rulerofmyheart, Liam fut aussi exact au rendez-vous non sans que Ruby King eut donné des sueurs froides à ses nombreux partisans. Le cheval de Swapneel Rama réalisa une fin de course époustouflante et heureusement pour Liam, le but arriva juste à temps. « It was very close. Last time he probably found the distance a little bit too far. There was also another horse on his back the whole way but still he did not disgrace. In the 1365m or at best 1400m is much better for him. I had a little scare on the line as jockey Rama’s horse came quick at me but luckily it turned our way. »