Sans tambour ni trompette, l’écurie Gilbert Rousset poursuit sa marche vers sa quête d’un quatrième titre de champion. Si, lors de la 34e journée, elle n’a eu que la victoire d’Albert Mooney à se mettre sous la dent, samedi dernier elle a fait mieux en s’octroyant deux réussites sur seulement quatre chevaux engagés. Un doublé qui vaut son pesant d’or dans la course au titre à quatre journées de la fin de la saison régulière.  
C’est Ghost Dog qui mit la bande au tandem Gilbert Rousset-Soodesh Seesurrun sur la bonne voie en s’imposant de façon convaincante dans l’épreuve phare sur 1500m. Pas ridicule à sa sortie précédente lorsqu’il eut une course éprouvante sur la majeure partie du parcours, ce brillant fils de Mellifont, profita du fait qu’il ne rencontrait pas les meilleurs de la classe pour renouer avec un succès qui le fuyait depuis la 17e journée. « Last time the race turned out all upside down for me. I was caught three-wide around the turn and I went a little bit early. But still he fought on to the finish. I always thought that this time, he would run a good race but when we were drawn nine out of nine, it was obviously a little bit of a concern. But I was very lucky to get a good position. Going over the road, he was travelling very well. Once I got him a little tap on the shoulder out there, he just picked up by himself. He really won with authority and he showed that he is back to his level best », a déclaré un Johnny Geroudis visiblement très satisfait par la prestation de sa monture.
Pour Gilbert Rousset, la victoire de Ghost Dog est amplement méritée. « C’est un cheval tellement honnête. Il avait eu des courses très dures jusqu’ici et il nous avait démontré qu’il avait besoin d’un repos. On lui a donc donné cinq à six semaines. Il avait effectué une rentrée très correcte la dernière fois malgré une course très difficile. Aujourd’hui (ndlr: samedi), le seul hic était sa mauvaise ligne. Mais après 200 mètres de course, il est parvenu à obtenir une position idéale. Par la suite, il a accéléré comme le Ghost Dog qu’on connaissait avant. » Ghost Dog remportait du coup sa septième victoire au Champ de Mars en seulement deux années de compétition.
« My main concern is to keep the Rousset stable infront »
Le doublé fut réalisé dans la course de clôture avec Rear Admiral qui se montra exact au rendez-vous. Débarrassé des oeillères, le gris suivi en one-off dans le sillage du meneur avant de faire la différence au finish. Sur ce qu’il a démontré jusqui’ici, ce produit de Captain Al devrait se muer en un excellent compétiteur la saison prochaine. « We decided to take the blinkers off this time. Everything was against him today: he was drawn wide and never got the fence. But he showed what a really good horse he is. I think once he realises what he is here for and what the Champ de Mars is all about, he will win his fair share of races », a commenté Johnny Geroudis. Le Sud-Africain, qui compte désormais quatre longueurs de retard sur Robbie Burke au classement des jockeys, n’a pas voulu s’attarder sur cet aspect de la compétition, préférant se focaliser sur le championnat des écuries. « I’m just worried about the Rousset stable staying in front. The owners have put a lot of money in the horses and they deserve full credit. If the title comes my way, it will be a bonus but my main concern is to keep the stable in front », a-t-il fait comprendre.
Soodesh Seesurrun a abondé dans le même sens que son jockey. Pour l’assistant-entraîneur, le souci immédiat est de « se maintenir au top », tout en n’écartant pas l’éventualité que le titre ne soit décidé qu’à la dernière journée. A noter que l’écurie Rousset totalise Rs 11,421,400 M de gains à ce stade de la compétition, soit Rs 450,700 de plus que son plus proche poursuivant, l’écurie Foo Kune.