L’écurie Gilbert Rousset n’y est pas allé avec le dos de la cuillère samedi dernier. C’est le cas de le dire car après son triplé de la deuxième journée, elle a remis ça lors de cette journée classique en raflant trois autres épreuves. Avec sept victoires en seulement trois journées, le quadruple champion en titre occupe déjà le fauteuil de leader, alors même qu’il n’a pas encore remporté de courses principales. Avec plus de Rs 1,5M de prix, il précise on ne peut plus clairement ses intentions et il faudra être bien fort pour lui barrer la route.
Si lors du deuxième acte Rye Joorawon avait volé la vedette avec Deux Fabuleax et Polar Royale, c’est Johnny Geroudis qui fut à la baguette cette fois. Le Sud-Africain, visiblement en très grande forme, n’a pas fait dans la demi-mesure en menant à bon port trois des cinq chevaux sur lesquels il était engagé.
La première moitié de journée du champion fut sans éclat avec la modeste performance de Heist qui se retrouva à plus de 10L de Bright And Blue à l’issue de la deuxième épreuve. La seconde moitié s’avéra plus fructueuse avec Governor General comme rampe de lancement. Ce coursier, présenté dans une excellente condition physique à l’occasion, fit la course dans les derniers rangs avant de faire valoir une bonne pointe de vitesse terminale pour reprendre un Constellation sur lequel Vikram Sola avait tenté crânement sa chance. Cette victoire de Governor General, coté à Rs 650 pour une mise de Rs 100 à quelques minutes du départ de la course, a été accueillie avec beaucoup de satisfaction dans le camp de l’écurie Rousset, Governor General ayant tant déçu la saison dernière. « Je pense qu’il a pris plus de temps que prévu pour s’acclimater », devait dire d’emblée Gilbert Rousset en guise d’explication. « Sa dernière course, lorsqu’il avait terminé deuxième (ndlr: derrière Rasheed l’an dernier lors de la 36e journée), était très encourageante. A l’entraînement, il nous donnait des signes qu’il était mieux par rapport à l’année dernière. On n’avait pas une bonne ligne et la course était très ouverte. Le principal c’est qu’il nous a donné raison de l’aligner en remportant une belle course », s’est réjouit l’entraîneur. Il a tenu à féliciter la famille Seesurrun, en particulier l’épouse de son bras droit Soodesh, sous lequel nom courait Governor General qui, pour la première fois, s’est rendue en piste pour ramener un gagnant.
« The way Governor General won looks promising »
Pour Johnny Geroudis, on peut désormais compter avec Governor General. « We were very disappointed with him last year. He came with a good reputation but didn’t live up to that. He had a very good summer and his work has been satisfactory. It was indeed a competitive contest but he dug down deep to win a nice race. The way he won looks promising », a déclaré le Sud-Africain, très satisfait de la prestation de son cheval. A la question de savoir si Governor General est plus à son affaire quand il peut courir caché, l’ancien jockey de Mike de Kock répondra qu’il est fort probable que tel est le cas car « he kicked on nicely ».
Le récital de Noël Callow sur Bulsara et Direct Approach servant d’intermède, l’écurie Rousset reprit les choses en main dans la septième épreuve avec Nothing Compares qui, tout en justifiant sa cote de favori, remportait sa première victoire au Champ de Mars. Auteur d’une excellente mise en action, le fils de Right Approach fit la course dans le dos du meneur Lucky Valentine avant de lui souffler la victoire dans les ultimes foulées de l’épreuve. « Whatever he has shown at track work he brought it to the races today (ndlr: samedi). He did it the hard way indeed but the most important thing is that he won. May be the 1365m is a little bit too short for him but for a first run, it was a very good one. I’m very glad and proud for his owner Mr Marc Young, a very good friend of mine and to whom I dedicate this win », dira Geroudis.
« Le cheval n’avait couru qu’une seule course la saison dernière, se montrant trop keen. Malgré cela, il n’avait pas démérité, terminant quatrième pas très loin du vainqueur. La trêve lui a permis de mieux s’acclimater aux conditions locales comme l’attestent ces derniers galops. La semaine d’avant il avait travaillé en compagnie d’Aspen Emperor qui a couru une très bonne course lors de la deuxième journée. On fondait donc de gros espoirs sur lui et il ne nous a pas déçus. Je suis content pour son propriétaire M. Marc Young qui s’est déplacé spécialement de Singapour pour le voir courir. C’est un bon cheval qui nous ramenera certainement d’autres victoires à l’avenir », a, pour sa part, soutenu Soodesh Seesurrun.
« Kite Surfer is growing up »
Loin d’être satisfait de leur moisson, l’écurie Rousset et Johnny Geroudis ajoutèrent une troisième victoire à leur compteur avec Kite Surfer qui réalisa le bout en bout dans l’épreuve de clôture. Même s’il n’eut pas une ligne droite de tout repos avec un Captain Vedici très menaçant, le fils de Tiger Ridge fit preuve d’une belle combativité pour contrer avec brio l’assaut du représentant de Serge Henry au grand dam des partisans de ce dernier. « Last year he has been very consistent running some very decent races save his last one when it was raining heavily. Just like Nothing Compares and Governor General, he too has got a very good summer and has shown us some nice work during the week. He put on 14 kg which according to me is very good for him as he is a young horse which is growing up. When I saw Captain Vedici on my outside, I was a little bit worried as he is a long striding horse which could cover me at any moment but Kite Surfer battled gamely to win by the slightest of margins », s’est félicité la cravache sud-africaine. Kite Surfer, même s’il ne mesurait pas aux meilleurs de la catégorie, a démontré qu’il peut tirer son épingle du jeu à ce niveau si les circonstances lui sont favorables.
S’il n’a pas voulu parler de déception au regard de cette belle journée,Johnny Geroudis a tout de même concédé qu’il s’attendait à mieux de la part de Smitten dans The Bet Online Fixed Odds Telephone Betting Cup. Ce cheval fut incapable de prolonger son effort dans la ligne droite finale après avoir dirigé les débats. « I think we should put a line on this race. May be he needed the run. He got to the front too quickly and couldn’t sustain his effort », a déclaré le jockey champion 2012 dans un début d’explication. A noter que Smitten termina à plus de 5L de Direct Approach dans ladite course.
Invité à commenter la prestation d’Emerald Approach dans la Duchesse qui, en raison de son léger handicap, fut confié à Yashin Emamdee, Geroudis dira qu’il est à créditer d’une bonne course. « He was at the back and he pulled a little bit. But it was an encouraging run on the whole. The most important is that he came safe from this run ».