L’écurie Gilbert Rousset a le vent en poupe en ce début de saison. C’est le moins que l’on puisse dire car tout lui réussit en ce moment. Il n’y a pas une journée, depuis le coup d’envoi du présent exercice, où elle ne s’est pas retrouvée dans la winner’s enclosure. Samedi, c’est un triplé, son tout premier de la saison, qui est tombé dans son escarcelle. Un coup de trois qui porte les griffes de Wieland, Obama et Seeking Angelo. A l’issue de la journée, cette formation comptait plus de Rs 1,8M en termes de stakesmoney et totalisait déjà huit victoires. A ce rythme, elle est bien partie pour rreprendre son titre de champion perdu auprofit de Gujadhur la saison dernière.
Il est revenu à Wieland de sonner la charge dès la deuxième épreuve dans la seule course de 1000 mètres de la journée. Impressionnant vainqueur lors de sa rentrée lorsqu’il établit un nouveau class record pour la distance, le fils de Silvano se posait incontestablement comme le cheval à battre samedi dernier. De course, il n’y eut point car le cheval de l’inséparable duo Bernard Lincoln-Denis Hardy s’est montré une fois de plus supérieur à ses adversaires. « Wieland won very well once again. There was a lot of speed in the race. He was always travelling well and when I asked him the question, he dug down deep to score another brilliant win. It was indeed a competitive field but he showed that he has got a little bit of class », a déclaré un Johnny Geroudis, visiblement très satisfait de la performance de son cheval.
Gilbert Rousset a trouvé que Wieland n’a fait que répéter sa course de la journée inaugurale. « Il avait une course dans les jambes et était resplendissant de santé. Avec sa deuxième ligne, c’était dans la logique des choses qu’il soit devant. Ce qui fait encore plus plaisir c’est qu’il gagne à nouveau dans un très joli style. »  Selon lui, Wieland ne sera pas confiné sur le kilomètre et devrait retrouver les 1365m dès sa prochaine sortie.
« All credit to Soodesh regarding Obama »
L’écurie Rousset réalisa son coup de deux dans l’épreuve suivante lorsqu’Obama s’imposa de bout de bout. Simple figurant à sa reprise, le fils de l’étalon irlandais Stage Call démontra qu’il est un tout autre cheval lorsqu’il peut imposer son rythme. « Obama was a little bit disappointing last time. Actually I thought he would have run a better race. But he improved on that run. All credit must go to Soodesh for devising the right tactics. He just said: Johnny you go to the front.  We decided to do it and he was relaxed in the lead. No one challenged me and he sprinted home beautifully to score a nice win. I think he is a horse that just pleases himself in front », a trouvé Geroudis. Selon le Sud-Africain, Obama fait peut-être partie de ces chevaux qui ont besoin d’un galop de course dans les jambes pour retrouver leurs bonnes sensations.
Soodesh Seesurrun était un homme très satisfait et heureux après la victoire de son poulain. « J’avais insisté auprès de notre jockey pour qu’il prenne les devants car il n’y avait pas de meneur dans la course. Je savais que quand il se retrouve seul aux avant-postes, Obama est un tout autre cheval. Il avait remporté une course un peu similaire l’an dernier avec Nishal Teeha sur le dos. Je suis très content pour ses propriétaires à qui je dédie cette victoire  », a tenu à dire l’assistant-entraîneur.
Le doublé dans la poche, l’écurie Rousset a poursuivi sur sa lancée dans la septième épreuve lorsque Seeking Angelo s’est rebiffé de fort belle manière après sa décevante rentrée le 23 mars dernier. Bien placé dans le dos du meneur, le hongre alezan sortit une puissante accélération qui laissa pantois The Last Samurai, son plus sérieux adversaire. « I think he went a little bit too fast with Teeha last time out. Maybe it’s because he was fresh. This horse can pull at times. He definitely needed that run and he came back a different horse. He was handy and when I put him under pressure, he responded very well », a dit Geroudis.
« Seeking Angelo a désormais besoin plus de distance »
Gilbert Rousset a lui aussi trouvé que le cheval avait besoin de sa première course. « Aujourd’hui tout s’est bien passé. Heureusement qu’Iwannadance est venu prendre le commandement, ce qui a permis au cheval de courir bien détendu en deuxième position. Johnny l’a très bien monté et l’a déboîté au bon moment. Je pense que c’est un cheval qui a désormais besoin de plus de distance car vous remarquerez qu’en fin de parcours, il ne s’arrête pas. Son parcours idéal, selon moi, devrait être le 1600 ou le 1850m. »
Siegfried, dans l’épreuve de clôture, aurait pu corser l’addition mais son finish s’est avéré insuffisant pour priver Eagle Award de la victoire. Son entourage semble toutefois très satisfait de sa course, de loin sa meilleure prestation depuis qu’il est à Maurice. « He ran an improved race. I’m glad he confirmed his good track work. Hopefully he builds on this performance », a déclaré Johnny Geroudis.