Après avoir utilisé les grands moyens afin d’obtenir le titre en 2012, 36 ans après son précédent sacre, avec 40 victoires et Rs 15 756 000 comme prix remportés, l’écurie Gujadhur a placé la barre moins haut cette saison. A une journée de la fin de la saison, elle occupe la quatrième place au classement derrière le Big Three avec un total de 26 victoires pour un peu moins de Rs 9M de gains. Après avoir signé le Britannique Richard Mullen, le Sud-Africain Gavin Lerena et le Réunionais Johan Victoire, Ramapatee Gujadhur s’est rattaché en cette fin de saison les services de Robbie Burke qui avait déjà porté haut ses couleurs durant ces deux dernières saisons. Après une journée en observateur l’Irlandais fit mouche samedi dernier sur le nouveau Ambassador Rex, consolidant ainsi son avance sur Johnny Geroudis en vue d’une nouvelle Cravache d’or au Champ de Mars.
Malgré la revue de ses ambitions à la baisse, l’établissement Gujadhur a investi dans quelques chevaux de bonne valeur à l’instar de Vettel, Sweep Forward ou encore Soweto Slew. Le premier nommé acquis spécialement dans le but de faire briller la casaque bleu électrique et écharpe rouge dans le Ruban Bleu et de faire oublier la déconvenue d’Il Saggiatore dans cette même épreuve l’année dernière, ne se montra pas à la hauteur des espérances au jour J après avoir dévoilé son potentiel lors de ses deux sorties précédentes. Sweep Forward n’évolua, lui, jamais à son meilleur niveau sud-africain et tout comme Vettel et pas moins d’une douzaine d’autres unités dont figurent les renommés Eskimo Roll, Tandragee, Acuppa ou encore Solar Symbol. Ce dernier, miné par des ennuis de santé, fut mis au repos complet en fin de saison, tandis que Mobschief a été vendu à l’écurie Mahess Ramdin. L’écurie Gujadhur voit ainsi son effectif passer de 34 à 21 unités en l’espace de quelques semaines.
Les points positifs de cette saison 2013 ont été 9 victoires remportées dans des épreuves principales avec les doublés d’Eskimo Roll et Vettel, alors que quelques nouveaux arrivés durant la seconde partie de la saison, à l’instar de Direct Approach, Captain Matthew ou Lord Al, ont permis à l’écurie de se tirer d’affaires. Cependant, contrairement à l’an dernier, aucune classique n’est tombée dans son escarcelle. Mais dans l’ensemble, on peut dire que la saison a été satisfaisante pour cet établissement.