Johan Victoire a accroché sa première réussite sous ses nouvelles couleurs. Il va sans dire que le succès de Direct Approach, bien qu’acquis sur tapis vert, vient à point nommé et redonne confiance au cavalier réunionnais. D’autant qu’il avait à coeur de remporter vite un premier succès après sa séparation de l’écurie Maingard.
Après des débuts difficiles lors de la 19e journée — il n’avait pas encore bien cerné l’hippodrome — Direct Approach se montra sous son meilleur jour dans la deuxième course, dotée de The Supertote SMS Betting Trophy. S’élançant du huitième couloir, le jeune pensionnaire de l’écurie Gujadhur améliora sa position à partir de la mi-descente mais il dut toutefois être repris par son jockey suite à une interférence causée par Imperial Palace. Ce fut alors qu’il perdit sa deuxième position, à l’extérieur de Tornado Man, et se retrouva plus en retrait, à l’extérieur de Palm Of Peace. En ligne droite, le cheval ajusta d’abord Tornado Man et tenta en vain de refaire son retard sur le cheval de Patrick Merven. Il devait échouer à moins d’une longueur de ce dernier. Cela dit, le jockey Victoire logea une réclamation contre le gagnant et celle-ci fut retenue. La victoire revint alors à Direct Approach sur tapis vert.
« Je suis très content de cette victoire. Le cheval avait démontré des progrès le matin et on est très content qu’il ait pu fournir un bel effort malgré l’incident. Quant à l’objection, les circonstances des courses sont là. Les commissaires ont décidé. Je pense que j’aurais pu terminer premier sans cette incident », a dit Johan Victoire.
« Bastille Day aurait probablement terminé plus près »
Décidément, la malchance a semblé poursuivre le titulaire de l’écurie Gujadhur au cours de la dernière journée. En selle sur Bastille Day dans l’épreuve phare, Victoire tenta de se faufiler le long de la lice, en ligne droite, mais Code Rock referma le passage.   
«  Je suis venu en dedans et puis le cheval Code Rock m’a gêné. Je n’avais plus le choix que de rester là. C’est un cheval qui accélère très fort et il aurait probablement terminé plus près sans cet incident. Je termine cinquième, c’est décevant. Il sera néanmoins un sérieux concurrent dans le Maiden », a déclare notre interlocuteur.
Selon la cravache française, il s’attendait à bien mieux de Monsieur Dane dans la dernière course. Ce dernier ne put mieux faire qu’une modeste sixième place, à plus de sept longueurs de Slinga Malinga, le gagnant.
« Je suis un peu déçu. Il s’est pourtant très bien comporté au training. Aujourd’hui (ndlr : samedi) c’était un cheval différent que j’avais sous la selle. »
Si on regarde la course de plus près, on trouvera que Monsieur Dane se montra ardent dans le parcours et que son jockey ne put bien le contrôler. Du reste, bien placé à l’intérieur, il fut dirigé vers l’extérieur au début de la descente pour ne pas monter sur les postérieurs du cheval qui le précédait.
De Lord Al, Victoire dira qu’il s’est, quant à lui, « bien appliqué » et qu’il avait besoin de cette course, alors que, selon lui, Admirals Cup est à revoir.
Interrogé sur les relations qu’il entretient avec son nouvel employeur, le jockey, dira : « Ecoutez, Ramapatee Gujadhur et son fils, Mukund, me font confiance. Je suis détendu car je ne ressens pas de pression. Ce qui fait qu’on peut discuter de pas mal de choses. C’est agréable de travailler dans ce genre d’atmosphère.»