Richard Mullen n’aura pas fait long feu à Maurice. Le temps de quelques journées, soit moins de deux mois vu qu’il exerce chez nous depuis la 5e journée, le Britannique a reçu sa feuille de route samedi dernier alors que la casaque bleu électrique et toque jaune avait brillé en deux occasions.
Rien ne laissait présager que Richard Mullen allait plier bagage à l’issue de la 14e journée. Surtout que son entraîneur avait loué ses prouesses quand Snappy avait repris Singing Lord lors de la 11e journée. Mais en course, surtout à Maurice, les données peuvent changer l’espace d’une semaine. Des recoupements d’informations effectués sur le terrain, il nous revient que l’état-major de l’écurie n’avait pas été satisfait de la course de Richard Mullen sur Urbi Et Orbi lors de la 13e journée et il aurait aussi été de même de sa prestation sur Eskimo Roll la semaine dernière. Deux c’est trop et c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Ainsi, samedi dernier, ce fut Yashin Emamdee — qui aurait cru le revoir sur les chevaux de l’écurie Gujadhur un jour ? — qui fit flotter haut les couleurs du plus vieil établissement du turf avec Bastille Day et Azapel.
Dans la cinquième course, Prince Of Troy faisait figure d’épouvantail avec ses trois victoires d’affilée mais c’était sans compter avec Bastille Day.
« Prince Of Troy était évidemment le cheval à battre. Vu qu’il est un finisseur, je savais qu’il allait être dans les derniers rangs avec moi. C’est une course dans laquelle il y avait du pas. Je ne vais pas jusqu’à dire que j’étais confiant mais en regardant la fiche de Bastille Day, j’ai noté qu’il a fait deux belles courses depuis le début de la saison. C’est un coursier qui termine d’ordinaire très bien ses courses et sur le parcours allongé, je me suis dit qu’il devait faire l’arrivée. Il a marqué un temps d’arrêt à l’ouverture des boîtes mais c’est propre à lui. Aussi, c’est un cheval qui n’aime pas la cravache. Du moment que je lui ai montré ma cravache, il a commencé à verser. Mais à aucun moment n’ai-je vraiment gêné Prince Of Troy. Burke n’a jamais cessé de monter son cheval », a soutenu Emamdee.
La différence de poids en faveur d’Azapel
Ramapatee Gujadhur a accueilli cette victoire avec une certaine source de satisfaction, offrant tout le crédit à Yashin Emamdee.
« On est très content d’avoir remporté cette course. Ce n’est pas facile de nos jours de remporter une épreuve. Yashin a monté une très belle course. Il y a eu une petite échauffourée à quelques mètres du but mais Bastille Day avait déja course gagnée. En regardant la course à l’oeil nu, je pensais que le cheval de Kiki (Why Worry) l’avait emporté. Heureusement que la photo fut en notre faveur. Bastille Day a ceci de particulier: soit il gagne par très peu soit il perd de très peu. Mais il est toujours là. Mukund nous avait dit qu’il faut l’aligner dans des épreuves de moyennes distances. Je suis très content de l’avoir vu remporter sa première victoire 2013.»
Azapel, le poids plume appelé à la dernière minute pour renforcer la carte maigrichonne de la 7e course, domina ses adversaires à l’issue d’une course qui ne plut pas à tout le monde.
«Je pense que les 51.5kg ont joué à son avantage. C’est la première fois depuis qu’il évolue à Maurice qu’Azapel porte un tel poids. La course a été en sa faveur du départ au 1200m où ils sont partis assez vite. Je savais que dans la ligne droite, ils allaient baisser de pied. Au poteau des 800m, je savais que j’allais remporter la course.»
A la lutte avec Green Keeper qui avait opté pour la position d’attentiste, la différence de poids (61 kg contre 51.5 kg) en faveur d’Azapel fit que celui qui possédait le moins de valeur s’envola dans les derniers 200m.
L’écurie Gujadhur attendait une meilleure course de la part de Sweep Forward dans la première manche du championnat des 3-ans. Son entraîneur avait pris la décision de lui ôter la drop noseband car il avait beaucoup soufflé lors de ses débuts. Il avait même été effectué un petit séjour au bord de la mer pour nager, mais le hongre bai prit une décevante dernière place. Question peut-être de démontrer qu’il n’était pas encore prêt pour affronter les 1400m.