C’est non sans regrets que Damien Oliver a regagné l’Australie pour honorer ses autres engagements à l’issue du 21e acte. Avec un taux de réussite de 21,6% (8 victoires pour 37 montes), dont un brillant quadruple réalisé pour le compte de la 19e journée, l’Australien peut s’enorgueillir d’avoir marqué le Champ de Mars de son empreinte indélébile.
 « Unfortunately, we had no winners today but we tried our best. We just could not quite get there today. » C’est en ces termes que Damien Oliver a qualifié sa dernière journée de compétition, lui qui aurait sans doute voulu clore son incursion en terre mauricienne sur une note victorieuse. Les ingrédients étaient pourtant réunis pour que l’Australien fasse son winning farewell mais les circonstances en ont décidé autrement. En selle sur Zambezi Torrent dans l’épreuve phare, Damien Oliver avait effectivement une belle carte à jouer. Toutefois, un mauvais départ, couplé d’une interférence dans les premières encablures, auront raison des chances de Zambezi Torrent qui demeure cependant un coursier d’avenir, selon les dires de son cavalier. « It was a strange race with Zambezi Torrent. I got crowded in the early stages but the horse is still not mature yet. He’s still a little bit too keen. He’s going to be a better horse when he learns to relax. He finished off well but he’s not helping himself yet at the moment. I think he will be a better horse next year. »
La journée avait pourtant débuté sur une note encourageante après la courte défaite de King Fahiem dans l’épreuve d’ouverture, mais Beautiful Bhutan n’a pu confirmer son statut de favori, jouant quelque peu de malchance en fin de parcours. « Beautiful Bhutan ran ok but got a little bit crowded in the straight. He was not going to win but he might have maybe finished a length or so », devait concéder notre interlocuteur. Wind Glider avait aussi attiré la faveur des parieurs dans l’épreuve de clôture. Bien qu’il se soit rapproché vivement sur le tard,  il n’a pu influencer le résultat, se contentant du dernier accessit à l’arrivée. Une performance jugée satisfaisante par le cavalier australien qui estime que le mauvais tirage des lignes au départ n’a en rien aidé sa monture qui a aussi eu des difficultés à négocier le dernier virage.
Et quid de son séjour à Maurice ? « I had a very enjoyable stay in Mauritius, it was fantastic », devait nous déclarer Damien Oliver. De plus, le cavalier australien ne nous a pas caché son enthousiasme à refouler la piste du Champ de Mars dans un proche avenir, lui qui est pressenti pour défendre les couleurs de son pays au cours du week-end international en décembre prochain. « I would love to be back for the International Jockey’s Day. It would be an honour to represent Australia at such an event. »