Le tandem Gujadhur-Victoire monte en puissance. C’est le cas de le dire car après une victoire sur tapis vert avec Direct Approach lors de la 24e journée, c’est sans discussion aucune que ce duo s’illustra, et ce, par un joli doublé par l’entremise de The Balladeer et Tandragee. Bien que le jockey Johan Victoire concède qu’un premier doublé au Champ de Mars « fait pas du bien au moral », il est d’avis qu’il ne faut en faire tout un plat car « il faut rester concentré en vue du Maiden qui demeure son objectif ».
Estampillée comme un Groupe 3, l’épreuve phare de la dernière journée, dotée de The IBL Challenge Cup, n’a pas échappé à l’écurie Gujadhur, qui pour augmenter sa puissance de frappe, avait aligné cinq partants, en l’occurrence Tandragee, Eskimo Roll, Snappy, Azapel et Soweto Slew. Au bout du compte, ce fut Tandragee qui enleva ladite épreuve au terme d’une sage course d’attente. Prenant la roue de Casey’s War, en épaisseur, en sixième position, Johan Victoire choisit de déboîter sa monture, Tandragee, à 350m du but. Le futur lauréat prit la mesure de son compagnon d’écurie, Eskimo Roll, avant de repousser courageusement le très bel effort final de Tales Of Bravery en dehors.
« Il l’a fait avec aisance. Il m’a impressionné. Ça s’annonce bien pour l’avenir. Je l’ai choisi tout simplement parce que c’était le meilleur des cinq. Il n’y a pas à sortir de là. Il faut aussi faire ressortir que Ramapatee Gujadhur m’a laissé monter le cheval comme je le voulais. Il m’a fait confiance », a dit Johan Victoire à sa sortie de la jockey’s room.
Des quatre autres partants de la casaque bleu électrique et écharpe rouge, il convient de souligner que seul Eskimo Roll, (R. Burke), est parvenu à se hisser sur le podium.
« C’est en montant avec trop d’assurance qu’on fait des conneries »
Abonné aux accessits depuis le début de saison, The Balladeer avait une belle carte à jouer dans la deuxième épreuve. Prompt de son quatrième couloir, le favori de l’épreuve fit la course sur les barres, en troisième position alors que son compagnon d’écurie Appeal Board menait les débats. Ce ne fut qu’en ligne droite que Victoire sollicita son cheval. Dès lors, ce dernier sortit une belle accélération en pleine piste avant de rallier le but en premier.  
« The Balladeer avait une bonne chance sur papier. Il l’a confirmé en venant remporter la victoire de manière convaincante. Un doublé fait du bien au moral. Cela met en confiance. Mais il ne faut cependant pas être trop confiant parce qu’on a ensuite tendance à monter avec trop d’assurance. Et c’est à ce moment-là qu’on fait des conneries. Je peux vous dire que désormais mon objectif c’est le Maiden. »
Au sujet de la Maiden Cup justement, le Réunionnais se dit assez confiant en les chances de Vettel mais a aussi précisé que les autres ne viendront pas la fleur au fusil.
« Il y a onze partants et tout peut arriver. C’est vrai que Vettel est mon favori mais il ne faudra pas écarter tous les autres concurrents. Ils ne sont pas dans cette course pour rien. »
Contraint d’observer un long repos suite à une blessure qu’il avait contracté à Floréal, Accelero se présenta au départ de la cinquième course. Vainqueur lors de ses cinq dernières sorties, ce fils, Second Empire ne put cependant faire mieux qu’une dernière place, à plus de 7 longueurs du gagnant, Seeking Angelo.
« Accelero avait besoin de cette course. Il a, certes, bien travaillé au training mais un galop d’entraînement n’est définitivement pas un galop de course. Allons dire que c’était une course de remise en route. Il devrait progresser durant ses prochaines incursions.»
« Un peu green ». Voilà comment Victoire a résumé la course de Captain Matthew (3e course). Le jockey fut aussi d’avis que le cheval n’a pas aimé « l’état de la piste ».
Idem pour West Coast Swing qui fut l’ombre de lui-même dans l’épreuve de clôture.
« Je n’ai pas trop d’explication au sujet de la huitième place de West Coast Swing hormis l’état de la piste. Il avait pourtant bien fait à l’entraînement. »