Form is temporary but class is permanent. Ce vieil adage semble s’appliquer à merveille à Noel Callow puisque le jockey australien nous a une nouvelle fois fait montre de sa classe au cours du dixième acte en signant un joli doublé. En menant Azapel et Direct Approach à la victoire, Callow retouve le sourire et met ainsi fin à cinq journées de disette. Il peut ainsi envisager sereinement les deux prochaines journées avant son retour en Australie. Son remplaçant n’est autre que son compatriote Damien Oliver.
Au delà de son côté fantasque et de ses qualités de showman, Noel Callow n’en demeure pas moins un jockey de classe mondiale. Souvent décrié pour ses frasques, l’Australien reste un atout majeur pour son écurie, comme le démontre ses deux précieuses victoires acquises samedi dernier. La dernière de Noel Callow remontait au 19 avril dernier lorsqu’il avait conduit Sweep Forward dans la winner’s box. Depuis, il avait connu un passage à vide. Mais King Callow a démontré qu’il ne devait pas être jugé sur ses derniers échecs, en s’imposant dans The Guy Desmarais Cup, l’épreuve principale du dixième acte.
« Azapel est toujours mêlé à un incident quelconque »
Azapel était aligné pour la deuxième semaine consécutive dans une valeur inférieure cette fois-ci et ce sont ses bonnes dispositions actuelles qui ont motivé la décision de Ramapatee Gujadhur. « Azapel était dans une très belle forme. On a beaucoup discuté pour savoir si on allait le faire courir avec 61.5 kgs. Parfois on est un peu pris par les fixtures. » Après un parcours idéal sur les barres en troisième position, le coursier de l’écurie Gujadhur sortit un joli coup de reins dans la ligne d’arrivée pour confirmer sa supériorité face à ses adversaires. Toutefois, fidèle à son habitude, Azapel changea de trajectoire lorsqu’il fut mis sous pression, ce qui força Seeking Angelo à changer de ligne. Un incident qui n’a pas eu de grosse incidence sur le résultat, selon son entraîneur. « Azapel a un gros coeur. J’avais dit à Noel Callow de ne pas se servir de sa cravache, car il n’est pas un cheval facile. A chaque fois qu’il court, Azapel est toujours mêlé à un incident quelconque. Il tire parfois à l’intérieur et d’autres fois à l’extérieur. Je dois dire que Callow l’a bien maîtrisé aujourd’hui. Je pense qu’il avait déjà la course gagnée quand il a légèrement gêné Seeking Angelo. Il a une nouvelle fois écarté mais je ne pense pas que cela aurait fait une différence. », a déclaré l’entraîneur après la course. Il n’y eut effectivement pas d’objection logée par Johnny Geroudis qui pilotait Seeking Angelo et l’ordre d’arrivée fut maintenu.
Noel Callow dira pour sa part qu’il n’a fait que suivre les instructions de son entraîneur et que sa monture a fait le reste. « Azapel is not a whip horse and my trainer knows that. I just needed to show it a bit to him and give him a touch. He’s getting a bit old and I did not think he had anything against the younger horses like Living With Heart or Seeking Angelo who are on the way up, but he pulled all guns out today. He just kicked on when he got to the front. »
Une nouvelle victoire qui a été très bien accueillie par Ramapatee Gujadhur qui admet que la compétition est très dure cette année. « C’est la troisième course que je remporte en deux journées et je ne m’attendais franchement pas à cela. Je suis très content pour toute l’équipe qui a remporté une nouvelle épreuve principale. C’est très difficile dans le contexte actuel et les choses deviennent de plus en plus compliquées. » Le stable manager de l’écurie Gujadhur confia, par ailleurs, ses inquiétudes par rapport à son effectif qu’il compte réduire l’année prochaine. « Je dois réfléchir pour l’année prochaine mais je ne pense pas que j’aurai un string de 40 chevaux. On a eu tellement de déceptions avec de bons chevaux cette année-ci et il serait bon de réduire l’effectif. De plus, il faut oublier cette idée de poursuivre le titre d’écurie championne. On commence à en avoir assez de l’environnement, des circonstances, de l’atmosphere qui règne au Champ de Mars. »
Le doublé fut réalisé par Direct Approach dans l’épreuve de clôture. Le coursier de l’écurie Gujadhur n’a pas failli à son statut de grand favori, même si Noel Callow a dû s’employer pour l’emporter. En effet, sa monture commençait à tirer en début de descente et elle a dû être reprise par son cavalier. Deux Fabuleax se montra très combatif et ce n’est que dans les derniers mètres que Direct Approach parvint à faire la différence, grâce à l’excellent jockeyship de l’Australien. La moisson aurait pu être meilleure mais Ambassador Rex se fit surprendre par Fort Stride dans la huitième épreuve et ne put accrocher que le deuxième accessit. Une troisième place également pour Strum qui courut en progrès. Quant à Captain High, il ne fut qu’un simple spectateur, suivant décroché du duo de tête, et prit la cinquième place dans l’épreuve enlevée par Soaring Free.