Après avoir réalisé des doublés lors des 30e et 31e journées, l’écurie Gujadhur a fait mieux samedi dernier en s’adjugeant un triplé. Si, sur le papier elle pouvait prétendre à une belle journée, on ne s’attendait pas qu’elle triomphe avec Last Emperor et Evergreen qui furent du reste les deux plus grosses surprises de la journée. À ces deux victoires, pour le moins inattendu, est venue se greffer celle du favori Kremlin Captain dans l’épreuve de clôture. Avec Foo Kune bredouille, l’ecurie Gujadhur en a profité pour combler un tant soit peu son retard sur le leader mais force est d’admettre que l’écart, qui se situe à plus de Rs 1,5M, est toujours conséquent. À neuf journées de la fin de la saison régulière, Ramapatee Gujadhur sait pertinemment bien que se sera difficile de déloger la casaque jaune et étoiles mauves de son piedéstal. Mais avec la Coupe d’Or qui se pointe à l’horizon, elle peut entretenir une lueur d’espoir.
Sept victoires en trois journées, dont trois samedi dernier. L’écurie Gujadhur tourne actuellement à plein régime. Pour la troisième semaine de suite elle a débuté sa journée par une victoire. Après Strum et Lord Al lors des deux précédentes journées, ce fut au tour de Last Emperor de leur emboîté le pas en causant la surprise dans l’épreuve d’ouverture. Ce coursier, qui n’a rien réalisé de significatif cette saison, retrouva toutes ses sensations sous la selle de Rye Joorawon pour prendre le meilleur du grandissime favori Mighty Lion à l’issue d’une belle ligne droite. « Ce n’est quand je l’ai vu passer la ligne d’arrivée en vainqueur que j’ai su que j’avais un cheval dans la course », a d’abord lancé sur un ton badin Ramapatee Gujadhur. « Il a gagné deux courses en Afrique du Sud sans prouver quoi que ce soit au Champ de Mars. C’est un cheval qui tire trop en course et Holland m’a dit que he has nothing in him. Je pensais du reste à le mettre à la retraite après cette course. Mais je dois dire qu’on avait changé son entraînement. J’avais dit à Bartee que la seule façon pour qu’il ne tire pas en course c’est de le faire travailler sur deux tours de piste à raison de trois fois par semaine. On a fait cela pendant trois semaines et voilà le résultat. Cela dit, il faut se rendre à l’évidence que c’était un lot assez médiocre avec des chevaux qui n’ont pas gagné lors des 12 derniers mois », a expliqué l’entraîneur. En effet, Last Emperor a couru plus détendu que d’habitude samedi dernier, ce qui lui permit de bien conclure.
« It was planned to lead on Evergreen »
C’est Evergreen qui permit à l’écurie Gujadhur de réaliser le doublé dans la troisième épreuve. En progrès à sa dernière tentative, le hongre bai a su tirer profit des circonstances favorables pour s’imposer de bout en bout, ouvrant dans la même foulée son palmarès. « The plan was to go to the front but he was a little bit keen, taking a little time to settle in », devait concéder Darryl Holland. « When Bussunt rode him last time, I just saw something twinkling out there you know and he proved me right by winning a very nice race. Mr Gujadhur told me if there was no pace, to go to the front and lead. That’s what we did and I’m delighted it paid off », a poursuivi le jockey anglais.
Mais avec plusieurs chevaux rapides dans la course, c’était un pari risqué d’adopter pour la position tête et corde, d’autant qu’il avait hérité d’une ligne moyenne. Pour contourner ce handicap, Ramapatee Gujadhur avait trouvé une astuce. « J’ai eu la chance de parler avec Sébastien (ndlr: Sebastien Poupard), le Chief Handler, lui demandant de ne pas faire entrer Evergreen trop tôt dans les stalles. Il avait aussi un avantage sur les autres en ce sens qu’étant placé au nº6, il n’y avait pas de cheval à son intérieur vu qu’il y a une stalle de libre entre les couloirs 5 et 6. Ce qui fait qu’il a pu s’exprimer », a expliqué M. Gujadhur.  Maintenant qu’Evergreen a brisé la glace, son entourage s’attend qu’il progresse davantage à partir de maintenant.
« We haven’t seen the best of Kremlin Captain »
Si on s’attendait à voir l’écurie Gujadhur réaliser le triplé dans la course principale et Holland le doublé, c’est dans l’épreuve de clôture que ce duo s’illustra pour terminer leur journée en beauté. Malchanceux à sa sortie précédente derrière Act Of Valor, Kremlin Captain prit une douce revanche sur le coursier de l’écurie Perdrau en s’imposant avec une certaine autorité. Il a déjà démontré qu’il est très compétitif sur le kilomètre et son jockey est d’avis qu’il peut aller encore plus loin. « Everything went pretty much according to plan in that race. I always thought that Kremlin Captain needed further and my only concern when we entered him in the race was the draw. Thankfully we were drawn two and that did not affect his usual running. At the end of the day, we can say that it was an expected win », s’est félicité Darryl Holland. « He is a well-built horse you know and according to me, we haven’t seen the best of him yet. He should be a nice horse, even on 1500m », a par ailleurs soutenu le Britannique. En effet, le style dans lequel il s’est défait de l’opposition laisse à penser que Kremlin Captain fera encore parler de lui d’ici à la fin de la saison.
Darryl Holland a aussi tenu à commenter la course de Tandragee qui occupa la quatrième place à 2,10L de François Bernardus dans l’épreuve principale. « I think he ran a brave race given the circumstances. They didn’t go quick enough in the early stages. On the top of that with 61 kg on his back, he was giving a lot of weight to the younger horses. I think he is asking for more distance now », a-t-il déclaré. À la question de savoir quid de l’alezan ou de Bulsara il optera pour la Coupe d’Or, Darryl Holland dira que la décision sera prise le moment venu. « We are still far away from that race and a week, even a day, is long in racing. We’ll see how Tandragee comes out from that race. He is a good horse who has won that contest two years ago.  Bulsara too is a good horse. It will be my decision but a joint decision as well. We’ll cross the bridge when we reach it », a-t-il soutenu.
Justement, la Coupe d’Or pourrait s’avérer déterminant, dans la course au titre chez les écuries. Avec Rs 1,5M de retard sur l’écurie Foo Kune, l’ecurie Gujadhur se voit dans l’obligation de remporter cette dernière classique aux dotations fort importantes pour entretenir  ses espoirs de titre. Après avoir passé proche de la victoire dans le Barbé et dans le Maiden, il va sans dire que la plus vieille écurie du turf voudra bien terminer l’année sur une plaisante note en épinglant la Coupe d’Or dans ce qui constituera sa deuxième classique de la saison après la Duchesse. Le rendez-vous du 26 octobre prochain est à ne rater sous aucun prétexte.