L’écurie championne 2012 n’a pas attendu longtemps pour se remettre dans le bain. En effet, elle a frappé dès la première épreuve avec Mobschief. Une performance d’autant plus remarquable dans le sens où l’écurie Gujadhur n’avait aligné que deux coursiers pour la journée de samedi dernier.  
Si Mobschief avait réalisé quelques bonnes performances au début de 2012, ce ne fut pas le cas au fur et à mesure que la saison se déroulait. Il devait démontrer ses limites en plusieurs occasions lorsqu’il fut appelé à concourir en classe supérieure. Certains l’avaient même déjà enterré. Cependant, faisant généralement bien sur sa fraîcheur, ce fut au bas de l’échelle (C8&9), que ce fils de Kahal est venu tenter à juste titre sa chance. Bien placé derrière le meneur, côté corde, en troisième position, Mobschief a eu une course de rêve. Dinesh Sooful l’a laissé courir dans son pas et a attendu  l’ouverture en ligne droite pour le solliciter. La suite on la connaît. On va vu Mobschief repousser l’assaut final de Ball Park pour faire sienne la victoire.
« Je suis content d’avoir remporté la première victoire de la saison. Le moins que l’on puisse dire c’est que cela a été un soulagement de ne pas avoir à attendre longtemps. Cela dit, avec son premier couloir, on lui donnait une petite chance mais je n’étais pas confiant du tout. Il avait bien travaillé à l’entraînement mais dans cette catégorie tout est possible», dira Sooful.
Outre Mobchief, la casaque bleu électrique était aussi représentée par The Balladeer dans la septième course dotée de The Cazam Memorial Cup. Toutefois, ce ne fut pas avec le même rayonnement. Fidèle à lui-même, il suivit à l’arrière-garde mais ne fut pas en mesure de faire sentir sa présence à l’arrivée. Il s’est malheureusement retrouvé à une modeste septième place alors que son cavalier, Jean-Roland Boutanive, a écopé d’une suspension pour une faute d’interférence.