L’écurie Gujadhur ne viendra pas jouer faire de la figuration cette saison. C’est ce qu’on retient à l’issue de cette première journée. Point de round d’observation pour la plus vieille écurie du turf qui occupe déjà le fauteuil de leader. Pourtant, la casaque bleu électrique et écharpe rouge n’avait pas sorti l’artillerie lourde à l’occasion de cette journée inaugurale. Mais à l’heure du bilan, elle s’en tire à très bon compte avec un beau doublé sur seulement quatre chevaux engagés.
Cette journée a débuté sur les chapeau de roues pour la bande à Ramapatee Gujadhur avec Tiger Island qui n’a pas fait dans le détail pour sa première sortie au Champ de Mars. Ce beau modèle, qui avait tapé dans l’oeil à l’heure des galops, n’a fait que confirmer tout le bien qu’on pensait de lui en se montrant exact au rendez-vous, même s’il a dû compter avec une objection du jockey Ségéon qui pilotait City Of Choice. « Je dois dire que le cheval est encore un peu green. Il a touché avec le cheval de Cédric mais je pense qu’il was going away. Les commissaires n’ont du reste pris que quelque secondes pour rejeter l’objection », a déclaré à chaud Ramapatee Gujadhur. Selon Noël Callow, qui reprenait les choses là où il les avait laissées lors du week-end international 2012, c’est en voyant le jour que le cheval a pris peur. « In the running he was good but when hit the front and saw the crowd, he took fright. It’s a different scope here but he proved that he is a very good horse. Hopefully he improves further from there », a soutenu l’Australien. En effet, sur ce qu’il nous a démontré samedi, Tiger Island devrait vite grimper les échelons à Maurice.  
« Tandragee n’est pas totalement sain »
Le doublé est intervenu par l’entremise de Tandragee qui, en remportant The Hinterland Cup, a procuré beaucoup de bonheur aux membres et fans de l’écurie Gujadhur. Cette victoire fort symbolique, l’alezan la doit particulièrement à Callow qui, à la faveur d’une monte fort intelligente, ne s’est pas fait prier pour faire tomber le favori Albert Mooney. « On savait que Tandragee était dans une très belle forme. Psychologiquement, Soodesh m’a beaucoup donné des appréhensions me disant qu’Albert Mooney travaillait comme Disa Leader. Mais comme Callow a fait ressortir, all credit goes to Albert Mooney. Il a beaucoup tiré dans le parcours et je pense qui si Joorawon avait laissé courir Chief Mambo, c’aurait été une tout autre paire de manche. Mais comme je l’ai dit à Noël avant la course, Albert Mooney n’a pas encore prouvé qu’il est un meilleur cheval que Tandragee. Je lui avait demandé de bien visionner la course de notre cheval avec Johan la saison dernière lorsqu’il avait battu Tales Of Bravery. Tandragee est un très bon cheval qui n’est toutefois pas totalement sain. Heureusement qu’on a pu négocier pour avoir le centre de la famille Ramdin à Pointe-aux-Sables », a déclaré Ramapatee Gujadhur. En effet, Tandragee a été soumis à de longues séances de natation au ledit centre et cela lui a été pleinement bénéfique.
Si ses prestations sur Tiger Island et Tandragee ont été à la hauteur de sa réputation, Noël Callow a laissé ses nombreux fans sur leur faim dans l’épreuve de clôture où en selle sur Ambassador Rex, il termina bon dernier à plus de 16L de Tube Wave. Même si Eagle Award que pilotait Derreck David ne lui a pas rendu la tâche facile, sa prestation n’est pas exempte de tout reproche. Convoquées devant les commissaires de course mardi, les parties concernées n’ont pu être entendues, l’Australien s’étant fait excuser pour cause de maladie. L’enquête a été renvoyée à une date ultérieure.
Quoi qu’il en soit, l’écurie Gujadhur précise déjà ses intentions. Avec l’acquisition de quelques chevaux de valeur, on ose penser que le meilleur est à venir.