Fidèle à son habitude, l’écurie Maigrot a débuté sa saison prudemment. On peut avancer qu’elle commence déjà à trouver sa vitesse de croisière. Après Mining Prospect une semaine plus tôt, Hugues Maigrot est sorti en piste lors du dixième acte pour accueillir son troisième gagnant de la saison en Over The Ocean, piloté par Yashin Emamdee qui inscrivait sa deuxième victoire 2013. Malgré le récent emploi de l’Italien Jaures Marcialis comme jockey attitré, Yashin Emamdee est serein en ce qu’il s’agit du reste de la saison.
«Je suis toujours jockey freelance. Cela me permet d’obtenir des montes d’autres établissements vu que l’écurie Maigrot n’a pas beaucoup de partants. C’est certainement un avantage. Cependant, je donne la priorité à Hugues Maigrot et je monte régulièrement ses chevaux à l’entraînement. Notre association avait débuté à la fin de la saison dernière et cela marche très bien. Il n’y a pas de pression, car l’écurie n’a pas placé la barre haut vu qu’elle ne possède pas un effectif assez étoffé pour rivaliser avec les grosses cylindrées. Vu la situation actuelle je peux dire que la saison a bien commencé. Avec un peu de chance, j’aurais pu réaliser une meilleure moisson». C’est la déclaration faite par de Yashin Emamdee à Turf Magazine qui l’avait rencontré mardi matin après l’entraînement.
L’emploi de Jaures Marcialis qui fait suite à l’arrivée de trois chevaux « italiens » de chez Raj Ramdin vient en quelque sorte modifier la donne pour Emamdee qui partage désormais ses montes avec l’Italien. Mais cela ne perturbe visiblement pas le jockey mauricien. «L’emploi de Marcialis par l’écurie Maigrot ne me pose pas de problème car je monte en freelance, mais j’ai toujours une bonne entente avec Hugues Maigrot. Certes, on se partagera désormais les montes, mais je bénéficie toujours de quelques bonnes montes et cela me satisfait», nous a confié le local boy.
Cela s’est confirmé samedi dernier où Emamdee s’est vu allouer les montes d’Over The Ocean, Pageantry et Al’s Deputy, tandis que Marcialis était en selle sur Monsieurnando et Altelekker. Le Mauricien ne laissa pas passer sa chance et tira son épingle du jeu dans l’épreuve d’ouverture en menant le favori à la victoire. «J’étais confiant en la victoire, car Over The Ocean restait sur deux deuxièmes places. La dernière fois, il n’avait pas eu un clear run dans la ligne droite avec Teeha en selle et avait échoué de peu derrière Urbi Et Orbi. Il affrontait un champ moins relevé cette fois. Cependant, cela n’a pas été aussi facile que prévu. Baynesfield est parti relativement vite. Ce qui m’a contraint à sortir mon cheval de son pas à 600 mètres de l’arrivée afin de ne pas me laisser prendre de vitesse au démarrage. Over The Ocean a bien répondu à mes sollicitations et a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui», a déclaré Emamdee qui a eu un mot spécial pour ses propriétaires. «Je suis surtout très heureux pour ses propriétaires, surtout Edouard Nairac qui se déplace tous les jours pour voir courir ses chevaux. C’est quelqu’un de très patient, un passionné. Ses chevaux, il les considère un peu comme ses enfants».
Sur papier, Pageantry représentait une bonne chance de succès dans la quatrième épreuve. Malheureusement pour lui, il est tombé sur plus fort cette fois. « Pageantry avait conservé la forme après sa victoire. A sa dernière course, il avait obtenu un parcours en or et il avait pu dicter son propre rythme. Il avait hérité de la deuxième ligne cette fois, mais Even Chance qui s’élançait à la corde s’est montré encore plus rapide. Dans la dernière courbe, il s’est rapproché facilement et je pensais que the cat was in the bag, mais mon cheval est demeuré onepaced. Il avait fait la même chose l’année dernière. Je pense qu’il devrait se montrer plus efficace s’il peut courir devant».
Al’s Deputy, lui, n’était, pas parmi les favoris pour la victoire dans la cinquième épreuve disputée sur 1850m. Il se contenta de la cinquième place, certes, mais son cavalier était plutôt satisfait de sa performance. «A sa rentrée il avait été gêné par Solar Symbol et après la course il était distressed. Je pense que cela l’a beaucoup affecté. Il avait perdu ses repères. Cette fois, on a décidé de remplacer ses oeillères par des side winkers. Il s’est montré lent au départ, mais a réalisé une fin de course honorable. Je pense qu’il reprend graduellement confiance en lui-même. Ce qui est encourageant pour l’avenir».
Dans cette même épreuve, Jaures Marcialis était associé à Monsieurnando, celui-là même qui lui avait offert sa première victoire sur notre turf. Il montait de trois classes cette fois et dans ces circonstances ses chances n’étaient guère évidentes. L’Italien eut du mal à contrôler sa monture qui se montra ardent durant une bonne partie du trajet. Une débauche d’énergie qui le laissa sans ressources dans l’emballage final. Altelekker, qui effectuait sa rentrée, prit une modeste avant-dernière place à presque 6 longueurs du vainqueur Imperial Palace. Cette course ne peut que lui faire du bien.
Lors de notre entretien, Emamdee nous a parlé de la rumeur qui circulait lors de la huitième journée selon laquelle il avait eu des démêlés avec la Police. «Tout cela est complètement faux. Cette histoire a été montée de toute pièce. Du reste, cette fausse nouvelle a été enlevée des réseaux sociaux une heure seulement après avoir été postée. J’ai déjà saisi la loi afin de mettre la main sur le ou les instigateurs de ces ragots. Ils auront des comptes à rendre à la justice. On a visiblement voulu ternir ma réputation. En fait, j’étais malade la veille de ladite journée. J’avais attrapé une sorte de gastro. Je m’étais rendu au Champ de Mars le jour des courses. Je me suis expliqué auprès des commissaires des courses à propos de cette rumeur et ils ont pu constater mon état de santé. Si j’étais en bonne santé, c’est sûr que j’aurais monté en course».