Un doublé pour un début. Personne n’attendait l’écurie Hurlywood à pareille fête, surtout que l’entraîneur Randhir Pertaub n’était qu’à ses premiers pas dans le circuit des courses. Mais il a quelque part vite démontré qu’il n’était pas aussi novice en la matière, même s’il avance qu’il n’est pas impossible que le fait que ses vainqueurs étaient en avance en condition par rapport à leurs adversaires qui a plaidé en sa faveur.
M. Randhir Pertaub, Glory Boy est la première victoire de votre carrière d’entraîneur et la première de votre écurie Hurlywood. Quelle a été votre état d’esprit à votre sortie en piste en allant l’accueillir?
C’est une joie immense et un sentiment de fierté qui m’a animé à ma sortie en piste. Je ne vous cacherai pas que l’émotion était à son comble. J’étais convaincu que nous avions de belles cartes à jouer à l’occasion de cette première journée. On n’a pas de pression à l’écurie et on a une équipe très soudée qui se donne corps et âme dans la préparation des chevaux. Don (ndlr: Donavan Mansour) est arrivé très tôt pour s’occuper de nos chevaux, aidé en cela par Pravesh Horil. J’ai le soutien total de tous mes membres, en particulier mon ami Vicky Veeramootoo. Je profite de l’occasion pour lui dire un grand merci.
Justement, au vu de ce qu’il a accompli à l’entraînement, Glory Boy semble avoir été spécialement préparé en vue de cette journée inaugurale. Quelles chances accordiez-vous à ce coursier?
Effectivement, Glory Boy jouissait d’une très belle condition. Ce travail a commencé depuis décembre dernier. La travail est allé crescendo avec l’arrivée de Donavan Mansour fin janvier, qui avec Pravesh Horil, ne s’épargne aucune peine dans la préparation des chevaux. Je dois remercier ici le Mauritius Turf Club qui m’a donné des box assez rapidement aux écuries du Domaine Les Pailles pour accomoder mes chevaux. Glory Boy était un des chevaux de notre yard les plus en forme en ce début de saison mais la ligne n’était pas en sa faveur. On aurait été plus confiant s’il avait hérité d’un meilleur numéro dans les boîtes de départ.
M. Pertaub, pour quelqu’un qui débute dans le domaine, vous avez sous la main un effectif à faire pâlir plus d’une écurie. Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés pour cette première année à la tête d’une écurie?
On a commencé avec un effectif de 21 chevaux, dont quelques-uns sont off actuellement. C’est vrai qu’on a un bon effectif et si on parvient à remporter entre 10 et 15 victoires on sera satisfait.
Captain Tempest qui réalise le bout en bout, n’est-ce pas quelque part une surprise ?
Comme je l’ai toujours dit, je connais très bien ces chevaux là. Don, Pravesh Horil et moi-même, nous avons établi un programme de travail que nous essayons de respecter autant que possible. J’ai eu un bon feedback de la part de mon jockey, qui est un vrai horseman et Candice Dawson, qui m’ont conseillé de changer la nourriture de Captain Tempest et de lui en donner une qui est un peu plus légère. Le résultat ne s’est pas fait attendre car, comme vous l’avez vu, le cheval a changé de comportement et il était moins nerveux dans le paddock. Au départ, il n’a pas utilisé trop son énergie comme par le passé. Je remercie encore une fois mon ami Vicky Veeramootoo pour son soutien. Je lui dédie ces deux victoires.
En sortant de la maison samedi matin, mon épouse m’a souhaité bonne chance. Si elle avait une préférence pour Glory Boy, moi j’aimais bien Captain Tempest ki enn gros garçon pareil couma moi.
M. Pertaub, which is which? Or, d’après vos premières déclarations vous n’accordiez pas de grandes chances à ce compétiteur et vous n’aviez pas fait mention du changement de nourriture ?
Le changement de nourriture vient de moi. Après consultation avec Donavan Mansour, j’ai décidé de ce changement, et ce, graduellement. C’était en fait un test case et cela a marché. Vous savez, toute victoire est la bienvenue au sein de l’écurie, qu’elle soit prévue ou pas.
Parlons du recrutement de Candice Dawson. A-t-il été facile de la “débaucher” alors qu’elle connaissait pas mal de succès en tant qu’assistante de Kumaren Naidoo ?
Ecoutez, Candice Dawson est une personne que je connais bien et qui est aussi amie à Vicky Veeramootoo. De plus, elle possède des parts dans quatre chevaux avec nos partenaires sud-africains. Ces chevaux sont Genuine Leather, Win A Million, François Bernardus et Pierneef.
Aussi, vu le départ canon de votre établissement tout porte à croire que les dix ou quinze victoires que vous envisagiez seront vite dépassées ?
Comme je viens de vous dire, c’est le fitness de nos chevaux qui a plaidé en notre faveur. Notre effectif est composé de beaucoup de nouvelles unités et il faudra attendre pour voir comme ils se comporteront en course.
Et quid des classiques?
Je peux vous dire que nous ferons de notre mieux pour être représenté dans toutes les classiques. Si on parvient à remporter ne serait-ce qu’une, on serait comblé. Comme vous le savez, j’ai comme partenaires et propriétaries au sein de mon écurie des Sud-Africains et mon ami Vicky Veeramootoo qui me donne un sacré coup de main. Remporter une classique pour eux serait la moindre des récompenses.
Votre établissement sera sans nul doute représenté par deux chevaux dans la Duchesse.Qui montera Terminator et qui montera Wind Trip ?
Rien n’a encore été décidé. On se proposait d’en parler avec Donavan Mansour ce matin (mardi) après le training mais il a dû prendre l’avion en direction de l’Afrique du Sud pour piloter des chevaux appartenant à Vicky Veeramootoo dont Winter Star qui sera en action dans une épreuve relevée. Trois nouvelles unités sont aussi appelées à effectuer leurs débuts. De par leurs prestations, il sera décidé si elles rejoindront l’écurie à Maurice. Pour revenir aux partants probables de la Duchesse, sachez que les deux progressent et il nous reste encore deux semaines pour peaufiner leur préparation. Donavan Mansour aura le premier choix et c’est Johan Victoire qui a été sollicité pour piloter l’autre cheval et je tiens à remercier Serge Henry. Suite à l’absence de Donavan Mansour, Pravesh Horil, notre second jockey, pourrait être sollicité. Mark Neisius et Rye Joorawon pourraient aussi être disponibles.
Certains des supporters de votre écurie voudraient savoir comment se porte Ice Axe?
Ice Axe se porte bien. Je l’ai confié à mon stable supervisor qui s’est occupé de lui dès son entrée en fonction il y a deux semaines. Je peux vous dire que je suis très satisfait de son pace work fait la semaine dernière et qu’il a encore donné entière satisfaction. Les turfistes le reverront en piste lors de la 4e journée sur 1400m.