L’écurie Mahess Ramdin s’est accordé un bol d’oxygène samedi dernier par l’entremise de Judge The Stride qui s’est imposé dans The Anjalay Stadium Trophy. Si ce coursier ramenait ses premiers lauriers à Maurice, l’écurie Mahess Ramdin ne remportait que sa quatrieme victoire de la saison.
Avec la rude compétition qui prévaut actuellement au Champ de Mars, c’est avec un ouf! de soulagement que Shailesh Ramdin a accueilli cette victoire de Judge The Stride. Doublement motivé par ce succès, l’entraîneur compte poursuivre sur sa lancée et espère « atteindre la barre de huit victoires », soit l’objectif qu’il s’est fixé en cette fin de saison.
À l’exception de sa course de la 26e journée, Judge The Stride est un des rares nouveaux de l’écurie Mahess Ramdin à avoir démontré un certain potentiel depuis ses débuts sur notre turf. À sa sortie précédente, dans un champ on ne peut plus compétitif, il fut le seul à reprendre du terrain sur l’impressionnant Nordic Warrior dans la dernière ligne droite. Longuement et patiemment entraîné depuis, Shailesh Ramdin a su trouver le bon engagement pour son poulain qui a toutefois donné des sueurs froides à son entourage dans la dernière ligne droite. « C’est un cheval extrêmement difficile à piloter car il a tendance à hang énormément », a déclaré Rye Joorawon, son jockey. « Je pense qu’on a été assez chanceux sur ce coup-là car Deux Fabuleax faiblissait après avoir été taquiné par Bongo Beat à l’avant. Judge The Stride est un bon cheval mais qui pourrait perdre des courses bêtement en raison de cette fâcheuse habitude à verser à l’intérieur », prévient le Mauricien.
« Judge The Stride aurait gagner plus facilement »
Avis que partage Shailesh Ramdin qui compte beaucoup sur ce coursier en cette fin de saison. « Je pense qu’il va falloir régler ce problème au plus vite car c’est un coursier qui a un certain potentiel », a affirmé l’entraîneur. Revenant à la course, il n’a pas caché que Judge The Stride lui a fait douter dans la dernière ligne droite. « Je pense qu’il aurait gagné plus facilement s’il n’avait pas hang autant. Du moins c’est ce que je pensais au sortir du dernier virage. Au final, cela s’est avéré plus difficile que prévu. Cela dit, je pense que Judge The Stride peut nous ramener une autre victoire d’ici à la fin de la saison. S’il le fait, je serais amplement satisfait. Je tiens à remercier tous les propriétaires qui ont été patients avec ce cheval », a-t-il poursuivi.
Outre Judge The Stride, l’écurie Mahess Ramdin avait aussi fait débuter le nouveau Superfly lors de cette journée de samedi. Ce cheval, qui est resté éloigné de la compétition pendant près d’une année, ne fut qu’un simple figurant dans The Total Mauritius Trophy, en occupant la dernière place à environ 10L du vainqueur. « Je pense qu’on ne doit pas le juger sur cette course car il avait bien besoin de cette mise en jambe. Dans deux semaines on va l’aligner sur un 1400m et je pense que c’est à partir de là qu’on aura une meilleure idée de ses capacités. Selon moi, c’est un coursier qui aura besoin d’une voire deux courses supplémentaires pour retrouver ses moyens », a laissé entendre Shailesh Ramdin.
En revanche Kruger Millions a couru en net progrès dans l’épreuve de clôture de dimanche. Confié à l’apprenti Marday, il fit la course dans la position tête et corde avant de se faire reprendre par l’impressionnant Kremlin Captain dans un premier temps et Rainstone dans un deuxième temps pour finalement occuper la troisième place à 2,65L du vainqueur. Sur cette performance, Kruger Millions, à la faveur d’un engagement bien choisi, peut envisager de terminer la saison sur une plaisante note.