Bredouille depuis la dixième journée lorsqu’elle s’imposait avec Over The Ocean, l’écurie Maigrot a renoué avec le succès par l’entremise d’Iwayini. Une victoire qui représente un ballon d’oxygène pour Hugues Maigrot qui ramenait son quatrième gagnant de la saison. « Les victoires sont arrivées au compte-gouttes. On a obtenu quelques deuxièmes places qui auraient pu représenter une meilleure moisson à l’écurie mais ce sont les courses. C’est une victoire bonne à prendre. J’ai une petite pensée spéciale pour son ancien propriétaire, Jérôme Tennant, qui nous a quittés il y a bientôt un an. On pense énormément à lui », a souligné l’entraîneur.
Battu d’un rien lors de ses deux dernières sorties, Iwayini était logiquement une chance de premier ordre dans la cinquième course, dotée de The Pension Consultants & Administrators Souvenir Trophy. Avec le retrait de son concurrent le plus sérieux, à savoir Acapella, le grandissime favori du jour, offert à Rs 175, avait tous les feux au vert pour y arriver. A entendre Hugues Maigrot, Iwayini n’attendait que ce petit coup de pouce du destin pour enfin passer la ligne d’arrivée en premier. « Il a eu beaucoup de chance dans cette course. Il y a eu le retrait malheureux de son principal danger Acapella qui, je pense, était le cheval à battre. Ensuite, il y avait la ligne et le petit poids qui plaidaient en sa faveur. Il n’y avait pas de véritable frontrunner dans la course et il a pu se retrouver seul à l’avant.»
Placé au départ avec le No. 1 dans les stalles, ce fils de Cataloochee démarra en trombe pour prendre la tête du peloton dès les premières encablures. Nullement inquiété, Yashin Emamdee laissa son cheval courir à son rythme et attendit le poteau des 350m pour lui demander de produire son effort. Dès lors, le futur lauréat sortit un joli coup de reins à l’entrée de la ligne droite pour ensuite résister aux assauts conjugués de ses adversaires avec une certaine assurance.
Sur papier, Mining Prospect se présentait au départ de la sixième épreuve avec des ambitions légitimes. Bon troisième dans le Barbé derrière un certain Tales Of Bravery, son entourage nourrissait un silent hope à son égard mais avec sa ligne extérieure les choses furent loin d’être évidentes pour le cheval appartenant à Christian Lafraisière. Jaures Marcialis ne fut pas en mesure de surmonter ce handicap et usa sa monture lorsqu’il améliora sa position dans la descente. Mining Prospect termina à plus de 7L du vainqueur, mais il a déjà démontré qu’il vaut plus que cette performance.
A l’exception d’Iwayini et Mining Prospect, l’écurie Maigrot n’avait pas de très grandes chances de victoire samedi dernier. Dock On Time ne fut pas en mesure de confirmer ses bonnes dispositions à l’heure des galops, incapable de changer de vitesse dans l’emballage final sous une monte assez nonchalante de Swapneal Rama.
Beat That, piloté par Marcialis dans la troisième course, ne fit pas mieux. Pourtant bien placé durant l’épreuve, il flancha complètement en ligne droite pour terminer à la septième place à plus de huit longueurs du gagnant Kumba-Ya. En ce qu’il s’agit de Summer Recess, il fut inexistant dans la dernière course. C’est à se demander si c’était une sage décision de le sortir de sa retraite.