Après un début de saison plutôt laborieux, l’écurie Maigrot commence à reprendre du poil de la bête. Après les réguliers Mining Prospect, Iwayini, Lividus et Over The Ocean, on constate que les autres chevaux de cette formation commencent à montrer le bout du nez. A l’instar de Sands Of Fire qui après plusieurs tentatives infructueuses, est enfin parvenu à vaincre le signe indien.
A bien voir, Sands Of Fire n’est pas dénué de qualités. Son seul problème comme l’a fait ressortir Hugues Maigrot, était son départ. « C’était son point faible », a reconnu volontiers l’entraîneur. En effet, le fils de Malhub hypothéquait souvent ses chances en prenant des départs assez moyens avec pour résultat qu’il avait pas mal de terrain à combler sur la fin. Samedi dernier, il a démontré qu’il est un bon élément de catégorie lorsqu’il s’élance correctement. « C’est un cheval qui a été plutôt malchanceux jusqu’ici. S’il ne rate pas son départ, il est privé de passage dans la ligne droite. M. Maigrot m’a dit que si je le montais avec de longues rênes et si je prenais un bon départ, il serait un tout autre cheval.  C’est ce que j’ai fait. Le cheval a bien sauté et il couru bien détendu le long des rails. Au sortir du virage, je voulais prendre la roue d’Admirals Cup qui était pour moi le cheval à battre, mais vu que le cheval de l’écurie Gujadhur ne poursuivait pas sur le même rythme, j’ai dû me raviser et prendre l’intérieur. Je remercie M. Maigrot de m’avoir confié cette monte. Je n’avais pas de monte dans la dernière course et ce n’est qu’à la dernière minute que j’ai été engagé pour piloter Sands Of Fire. Je pense que s’il s’élance correctement, il devrait ramener d’autres victoires à ses propriétaires », a déclaré Karis Teetan à l’issue de l’épreuve.
Hugues Maigrot était un homme comblé à l’issue de la victoire de son protégé samedi dernier. Et pour cause! Sands Of Fire ne doit sa place dans cette épreuve qu’à une défection de dernière minute d’un autre concurrent. Sentant que le coup était jouable, Hugues Maigrot a décidé de mettre toutes les chances de son côté en faisant appel à Karis Teetan. « Du Monty Roberts’ blanket au side-winkers, en passant par les oeillères et la muserolle, on a tout essayé avec lui mais rien ne marchait. Il lui manquait toujours ce soupçon de réussite pour bien faire. Aujourd’hui (ndlr: samedi) il est sorti correctement et il est parvenu à trouver une bonne position dans le parcours. Je pense que l’apport de Karis a été aussi pour beaucoup dans cette victoire. Je suis content pour ses propriétaires qui attendaient ce moment depuis longtemps », a soutenu l’entraîneur.
Avec la victoire de Sands Of Fire, l’écurie Maigrot porte son total de victoires à sept. Avec quelques chevaux qui reprennent lentement mais sûrement des couleurs, cette formation mérite d’être suivie lors des prochaines journées d’autant que son jockey Brad Parnham ne semble pas loin de sa première victoire au Champ de Mars.