Si d’aucuns pensaient que la saison 2014 serait un exercice de transition pour l’écurie Maingard, force est de constater que les chiffres ne vont pas dans ce sens. En effet, avec Rs 8 050 000 de stakesmoney pour 33 courses remportées et un strike rate de 19,2%, cet établissement fait mieux qu’en 2013, justifiant du coup le pari de Ricky Maingard de faire confiance à de jeunes coursiers pour défendre les couleurs de son écurie.
L’exercice 2013 avait été semé d’embûches et l’entraîneur avait à coeur de repartir sur de nouvelles bases, d’où sa décision d’acquérir des chevaux d’avenir pour relancer son établissement. Pour qu’un tel projet soit couronné de succès, Ricky Maingard se devait de s’entourer d’un cavalier de métier, profil que remplissait justement Robbie Burke. Triple cravache d’or depuis son arrivée en 2010, l’apport de l’Irlandais dans l’acclimatation de ces jeunes chevaux a été indéniable et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la paire Maingard-Burke a pu mener 11 nouvelles unités à la victoire dès leur première saison sur notre hippodrome. A titre d’exemple, nous retiendrons le cas de Captains Bounty qui avait même valu à Burke une suspension de quatre semaines.
Ce qui interpelle d’emblée en analysant de plus près le parcours de cet établissement, c’est la belle régularité affichée tout au long de la saison. Si Tales Of Bravery n’a pu avoir le même rayonnement qu’en 2013, on s’en est remis à Tube Wave pour porter haut les couleurs de l’écurie. Le fils de Tamburlaine, premier gagnant de la saison pour l’écurie Maingard, a largement rempli sa part du contrat en s’imposant à quatre autres reprises cette année, agissant comme rampe de lancement pour les nouvelles unités que sont Bandido Caballero, Captains Bounty, Straight Jab et Elusive Love. Les vieux soldats de l’écurie ont aussi été de la partie, notamment Piquet et Casey’s War qui y sont aussi allés de leur petit doublé cette saison. Au final, la seule ombre au tableau pour cet établissement demeure le limogeage de Robbie Burke au soir de la Coupe d’Or. Avec quatre nouvelles unités attendues incessamment, gageons que Ricky Maingard compte bien garder la même ligne de conduite afin de taquiner le podium la saison prochaine.