Tube Wave n’en finit plus de gravir les échelons au Champ de Mars. Samedi dernier, le poulain de Ricky Maingard a aligné sa troisième victoire de suite sur 1850m et se pose d’ores et déjà comme un sacré client sur la distance. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, l’écurie Maingard a réalisé le doublé grâce à Piquet sur le kilomètre un peu plus tôt dans la journée.  
Aux dires de son entraîneur, Tube Wave était un very immature horse à son arrivée à Maurice l’année dernière. Il avait cependant pu tirer son épingle du jeu en ouvrant son compteur le 19 octobre dernier sous la selle de Andrew Fortune. Des progrès étaient attendus de sa part et il semblerait que l’année 2014 ait débuté sous les meilleurs auspices pour lui avec quatre nouvelles victoires à son actif. De plus, le fils de Tamburlaine s’est taillé une petite réputation sur les 1850m, s’imposant pour la troisième fois consécutive sur la distance. Il ne fait pas de doute que Tube Wave est promis à un bel avenir sur notre turf et sa montée en puissance n’est pas sans nous rappeler l’ascension fulgurante d’un autre pensionnaire de son écurie, un certain Casey’s War.
Pour en revenir à la course, Robbie Burke était le premier à reconnaître que les circonstances de l’épreuve ont grandement aidé sa monture. Avec la présence How Many To Won et de Bronco Buster, il était assuré d’un bon rythme mais il a certes dû puiser dans ses réserves pour venir à bout du coursier de l’écurie Rousset qui lui a offert une belle réplique en fin de parcours. « Tube Wave was a bit sluggish out of the stalls and he actually over-raced with me out of the first bend and into the straight for the first time. I had to settle him but when the two horses in front kicked on down the back straight, everything opened up for me. I got into a position to collect them and after that, it was my race. Unexpectedly, Bronco Buster gave me a good fight because I thought it was going to be a much easier win. I was quite confident of getting back at him but I would have been happier for Tube Wave if we had caught him earlier. But my lad is tough and he fights hard everytime, » devait se féliciter l’Irlandais.
Ricky Maingard a aussi apprécié la course de Tube Wave mais tiendra à tempérer l’enthousiasme de son entourage. « C’est une belle victoire. Le cheval était très bien mais cela devient très difficile à chaque fois qu’il court puisqu’il monte de classe après chaque victoire. J’ai beaucoup de respect pour Bronco Buster. Je pense que Robbie gagne sa course au poteau des 1000 mètres parce qu’il ne le laisse pas s’échapper. » Après cette nouvelle démonstration, la tentation serait grande de revoir rapidement Tube Wave en compétition mais son entraîneur est d’avis que tout dépendra de la vitesse à laquelle il aura récupéré de sa dernière épreuve. « Tube Wave est un cheval puissant. La dernière fois, il était fatigué après la course. Une semaine après, il était très bien. On préfère voir comme cela se passe avant d’envisager sa prochaine course. »
Piquet récidive
Victorieux à sa sortie précédente, Piquet a réalisé le doublé sur le kilomètre samedi. Parti de son premier couloir, il s’est très vite projeté en tête mais n’a pas insisté pour le commandement face à Fire Curtain qui était aussi bien sorti des stalles. Une tactique que Robbie Burke n’a pas regretté puisqu’il était satisfait de l’allure imposée par le meneur. « I drew the first barrier and I was happy the way the race fell for me, pacewise. The front horse (NDLR : Fire Curtain) went pretty quick and I just had to get past him in the final straight. It was a very nice win from my horse. Piquet is feeling real good right now and we’re happy with his racing. He went to the start like a sprinter should do. He switched off, he came back in and strolled back in again after doing his job. He’s in terrific form, » devait déclarer l’Irlandais.   
Invité à commenter la course de Piquet, Ricky Maingard tiendra à souligner que la roue commence à tourner pour son coursier qui avait beaucoup joué de malchance la saison dernière. « Piquet est un cheval qui adore les barres. Aujourd’hui avec la première ligne, il a très bien sauté. C’est un gros avantage sur 1000 mètres. Si vous pouvez sauter aussi bien que ça et vous placer sur les barres, vous êtes difficile à battre. L’année dernière, on a eu beaucoup de malchance avec lui. Il a connu des petits pépins et il n’a jamais pu avoir une bonne ligne. Il n’a jamais pu se retrouver sur les barres comme il aime. Cela a été difficile pour lui et il est resté au même niveau. Les autres chevaux qui été meilleurs que lui ont pris du poids et sont montés de catégorie. Cette année-ci, il se trouve dans de bonnes dispositions avec un champ beaucoup plus à sa portée. »