Cela aurait pu être une journée fantastique pour l’écurie Merven. Mais Lion’s Print, vainqueur avec plus de six longueurs et déclaré non partant après enquête par les Racing Stewards, a quelque peu attenué cette cinquième journée, réduite à seulement un doublé pour la bande à Patrick Merven. L’outsider Gida, victorieux de l’épreuve principale, auquel s’est ajouté un peu plus tôt le tout premier succès de Fort Noble chez nous après 33 tentatives infructueuses, ont quand même permis à cet établissement de consolider sa place dans le top 3 actuel.
Même avec le recul, l’entraîneur Patrick Merven s’abstient de tout commentaire sur cette quatrième course qui a finalement vu la victoire sur tapis vert de Leo’s Rush avec un Robbie Burke qui se retrouve à un inhabituel septième rang (trois gagnants) au hit-parade des jockeys. «No comments !» ne cesse de répéter l’entraîneur de Lion’s Print.  Ce coursier coté à Rs 1050 chez les bookies et qui avait survolé sa course, a été sanctionné selon le Rule 144 (1) où Lion’s Print was unduly given an advantageous start.  
Patrick Merven se réjouit cependant de la victoire de Gida. « C’est un rayon de soleil. Sa dernière course, quand il avait terminé à 1,30L d’Abington, augurait de belles choses. Gida a simplement confirmé ses bonnes dispositions samedi. Un premier galop dans les jambes, sa valeur revue légèrement à la baisse et la tactique employée ont été décisifs».
«Encore un long chemin»
Fort Noble qui n’arrivait toujours pas à vaincre le signe indien au Champ de Mars, s’est lui aussi surpassé pour ouvrir enfin son compteur à sa 34e sortie. « Ouf?! Mais il faut admettre qu’il a évolué dans un lot très moyen. Le lot le plus bas cette saison auquel s’est ajouté le forfait de dernière heure du favori Dreams Come True».
Tous les autres partants de l’écurie Merven ont couru non placés, avec un fait inhabituel, ses trois représentants dans une course à 10 partants (septième épreuve du jour) terminant dans les trois dernières places. « De Strike Master (8e), Prince of Wings (9e) et Bali Mojo (10e), Prince of Wings et celui qui nous a le plus déçus. Sa mauvaise ligne l’a fait courir wide durant tout le parcours. Ses 20 kg sur son poids de forme à la balance nous inquiétaient un peu. Mais dans l’ensemble, il n’y a rien à redire. Polar Royale était de loin le meilleur du lot».
Catch The Gers, avant-dernier de l’épreuve de clôture, a aussi été une déception pour son entourage. «Quand il n’arrive pas à dicter son pas, il se met souvent en difficulté. Cela a été encore le cas. C’est un coursier à revoir».
Si Ball Park, lui aussi avant-dernier de la course n°2, a été mis à la retraite à son retour à l’écurie, Princeton «est à créditer d’une bonne course de rentrée», selon Patrick Merven.
Troisième au classement des écuries avec la barre de Rs 1M de stakesmoney dépassée, la bande à Merven/Ségéon se dit être dans les prévisions de présaison. « Nous tenons trois victoires et vingt placés en cinq journées. Avec un peu de chance, nous aurions pu y ajouter une demi-douzaine de victoires rien que sur les six deuxièmes places. Mais le chemin est long et on peut y croire encore».