La belle série continue pour l’écurie Merven et Cédric Ségeon. Pour la quatrième journée consécutive, ce duo a inscrit son nom au tableau des vainqueurs. Ball Park avait offert à Patrick Merven la 201e victoire de sa carrière avant de Liquid Motion n’émule dans la première manche du championnat des 4 ans Night Club, vainqueur une semaine plus tôt de celle  du tournoi des 3 ans.
«Depuis le début de la saison, il n’a rien fait de mal à part d’aller de travers. Aujourd’hui il a encore fait la même chose mais je le connais un peu plus. J’ai eu la chance d’avoir un cheval à mon intérieur. Reste que dans les derniers 25 mètres, il part vers les barres intérieures», disait Cédric Ségeon après la victoire de Ball Park dans la quatrième épreuve samedi dernier. Le Français parlait en connaissance de cause, car en plusieurs occasions, ce bai de 5 ans avait laissé passer sa chance pour avoir changé de trajectoire dans l’emballage final. Swapneal Rama avait même été interrogé par les commissaires de courses pour son style de mener Ball Park dans la ligne droite la dernière fois. «Il y a eu des critiques sur la monte de Rama à sa dernière sortie. J’ai monté pratiquement la même course que lui. Ball Park n’est vraiment pas facile à monter. J’ai même presque gêné l’autre cheval à mon intérieur. Ball Park demeure un cheval pas facile à monter», dira notre interlocuteur pour la défense du cavalier mauricien attaché à l’écurie Merven.
Des talonnettes pour Ball Park

Patrick Merven avait une explication plus logique sur les dernières performances de Ball Park et il a, semble-t-il, résolu en partie le problème. «Il a ses mauvaises habitudes et c’est, selon moi, plus dans sa tête. Lors de ses deux dernières courses, il se faisait très mal aux bumpers. Il était en sang quand il retournait au paddock. Sébastien Poupard, notre maréchal-ferrant nous a suggéré de lui faire porter des talonnettes. Ça l’a aidé. Je pense que s’il avait ressenti plus de douleurs, il aurait penché beaucoup plus et surtout plus vite, dès que le jockey l’aurait mis sous pression», confiait l’entraîneur avant d’ajouter, «Cela dit, je pense qu’il avait sa chance dans ce lot très moyen. Il a certainement de l’habilité, mais malheureusement il ne sait pas s’en servir».
La course ne se déroula toutefois pas comme l’avait initialement prévu Ségeon, mais ce dernier fit l’essentiel pour permettre à Ball Park d’enregistrer sa deuxième victoire sur notre turf. «Je pensais aller devant mais il a loupé son départ. J’ai donc suivi en deuxième position. Jack Flash est parti très vite. J’étais très content d’être avec lui. J’ai attendu vraiment le tout dernier moment pour le lancer, car il avait démontré que dès qu’il prend l’avantage il change de trajectoire. Il l’a encore fait aujourd’hui. C’est un cheval qui vaut beaucoup plus que ce lot. Malheureusement il est souvent contrarié par sa mauvaise habitude de pencher».
L’écurie Merven avait aligné deux partants dans l’épreuve phare qui constituait la première manche du championnat des 4 ans, enlevée l’an dernier par Eskimo Roll. Après sa convaincante victoire sur 1365m dans l’excellent temps de 1.20.83, Winter Skye méritait un certain crédit samedi dernier même si à l’évidence, il affrontait un lot nettement plus relevé cette fois. S’il avait réussi le pillar to post deux semaines plus tôt, ce fils de Western Winter fut contraint de sortir de son pas cette fois afin de s’emparer du commandement. Vu son effort fourni sur la partie initiale, on pouvait prévoir qu’il n’allait pouvoir tenir jusqu’au bout cette fois. Effectivement, Winter Skye plafonna dans la ligne d’arrivée pour terminer à presque dix longueurs du vainqueur qui ne fut autre que son compagnon d’écurie Liquid Motion qui renoua avec le succès à l’issue d’une sage course d’attente. «Il a prouvé qu’il est un très bon coursier. C’est très rare de voir un cheval gagner à ses deux premières sorties au Champ de Mars. A sa dernière course, je pense qu’il était un peu fatigué, car il ne m’avait pas donné son accélération habituelle», a concédé le jockey français.
Bien que comptant une dizaine de longueurs de retard sur le leader dans la descente, Ségeon ne paniqua pas. « Pour être honnête, je n’étais pas inquiet. J’avais dit à son entourage qu’il était beaucoup mieux que la dernière fois. Je leur ai aussi dit que j’allais le monter détendu dans les derniers rangs avec l’espoir qu’il y ait du train dans la course. Quand j’ai vu que le cheval de Robbie Burke ne pouvait plus suivre le cheval devant lui, j’ai décalé ma monture. Quand j’ai vu que Master Mascus et Tandragee, les chevaux à batter, étaient sur les barres, je me suis dit qu’il valait mieux les “box in” comme on dit et prendre le first run. J’ai pris deux voire trois longueurs sur le cheval de Yashin Emamdee. Sortant du virage, je suis en troisième épaisseur, mais mon cheval m’a fait exactement les 200 derniers mètres qu’il avait accomplis lors de ses deux premières sorties. Il y a mis tout son coeur pour l’emporter. Evidemment ce n’était pas le même lot, mais il a prouvé qu’il est capable de le faire contre n’importe quel cheval».
Patrick Merven n’affichait visiblement pas la confiance avec Liquid Motion vu ses adversaires du jour et penchait plus pour Winter Skye. «Personnellement je pensais que Winter Skye avec ses 51 kg allait être plus à son affaire que Liquid Motion, mais depuis mardi Cédric m’avait dit que le cheval était mieux dans sa peau. Il a monté une course extraordinaire. C’est lui qui a pris l’initiative de monter ainsi. Il n’y avait pas de pression sur lui. Liquid Motion a démontré qu’il est très bon cheval. Remonter Master Mascus et Tandragee, il faut le faire».
«Un cheval pour les grandes courses»
C’était la deuxième victoire consécutive pour Patrick Merven dans une épreuve principale après celle de Night Club sept jours plus tôt. Ce succès permet à cet établissement de vaincre le mauvais sort avec les chevaux en haut du classement. «On a été très malchanceux avec des chevaux de l’élite depuis deux ans. Là on un cheval pour les grandes courses. Il y a aussi Meadow Magic qui nous est venu avec une bonne réputation. Malheureusement le cheval a connu des petits problèmes, mais il revient bien. On a cependant la chance d’avoir une écurie bien garnie. Ce qui peut nous permettre de donner tout le temps nécessaire aux chevaux qui ne sont pas bien de se retrouver. Je peux dire que Meadow Magic est en train de reprendre du poil de la bête et ne tardera pas à effectuer ses débuts», nous a confié Cédric Ségeon qui consolide sa troisième place au classement général avec 16 réalisations.
Sur papier, Soul Mate représentait probablement la meilleure chance de la journée de l’écurie Merven, car il restait sur deux podiums en autant de sorties chez nous. Mais une fois de plus, il a fallu compter sur la fameuse incertitude du turf. Soul Mate hypothéqua ses chances dès le départ et fut gêné peu après par Kentucky Sheik. Longtemps aperçu sur l’arrière-main du futur gagnant, il fut incapable de refaire son retard sur ce dernier dans la ligne droite finale, et se contenta de la deuxième place à l’arrivée. «Soul Mate n’est pas sorti très bien. Malheureusement il y a un cheval qui s’est mis tout de suite en travers de ma route et ça m’a quelque peu gêné. Quand ils ont tous été repris, je me suis placé sur l’arrière-main du meneur. Après j’ai eu une course en or mais Dee Major était trop fort. J’étais bon pour finir deuxième mais pas assez pour battre le cheval de M. Rousset», dira Ségeon avec une pointe de déception.
Auteur d’une encourageante quatrième place à ses débuts, Amber Palace était aligné dans la septième épreuve avec des ambitions légitimes. Malheureusement, il fut parmi ceux qui furent gênés par la chute de Yashin Emamdee dans la première courbe et ne fut pas en mesure d’inquiéter Seeking Angelo, vainqueur en roue libre. Reste que parmi le reste du peloton, il est celui qui termina le plus fort dans la ligne droite finale. «Il était un peu mou et est resté trop loin. Il y a eu aussi la chute de Yashin Emamdee qui a quelque peu faussé la course. Amber Palace me donne l’impression d’être un cheval qui a besoin d’être réveillé. Je pense que la prochaine fois on va essayer de prendre un meilleur départ et de le mettre plus dans la bataille pour qu’il ne soit pas pris de vitesse», a déclaré le jockey de l’écurie Merven.