L’écurie Merven joue son va-tout afin de toujours y croire. C’est dire qu’avec un retard de Rs 575 400 sur le leader, et à cinq journées de la fin de la saison régulière, ce ne sera pas une mince affaire. Mais toujours est-il qu’après Liquid Motion et Winter Skye lors des deux précédentes journées, cet établissement s’est, cette fois, retrouvé sous les feux des projecteurs avec Ruby King.
Ruby King n’ayant pas eu les coudées franches dans la phase finale lors de son dernier engagement, son entourage prit la décision de le recourir pour la deuxième semaine consécutive. Une décision qui s’est avérée payante puisque le cheval enleva la dernière course de samedi dernier. Fidèle à son habitude, Ruby King se retrouva dans l’arrière-garde dans la partie initiale et fut le premier à être sous pression. En effet, dès le poteau du 450m, Cédric Ségéon déboîta sa monture, tout en lui filant les rênes pour amorcer son attaque en cinquième épaisseur. « J’ai dit à l’entraîneur que j’allais monter Ruby King comme Prince Of Wings. Il me fallait partir tôt », nous a expliqué le Français. On vit l’éventuel lauréat se rapprocher graduellement du peloton de tête. Une fois rééquilibré en ligne droite, Ségéon usa crânement de la cravache. La suite on la connaît : Ruby King ajusta d’abord le favori Rear Admiral avant de prendre le meilleur sur ce dernier dans les derniers ultimes mètres de l’épreuve.
« Tube Wave s’est réveillé le jour où il ne le fallait pas »
Il s’en eut fallu de peu pour que l’écurie Merven ramenât le doublé dans la troisième course avec Even Chance. Nanti de l’as dans les boîtes de départ, Even Chance se porta facilement en tête de l’épreuve. La course à l’avant fut d’autant plus facile après le retrait de Deux Fabuleax. Sentant le souffle de Fort Stride dans son dos, Ségéon sollicita sa monture bien avant l’entame de la ligne droite. Après avoir longuement fait illusion, du moins jusqu’à mi-ligne droite, Even Chance s’inclina finalement face à Tube Wave.  
«  On est battu par un cheval qui n’avait encore rien fait au Champ de Mars. Il s’est réveillé le jour où il ne le fallait pas (rires). Mais Even Chance court une belle course »,  a déclaré un Ségéon un peu déçu.
Ségéon se vit souffler la victoire encore une fois dans la quatrième course. En effet, Prince Alwahtan le priva de la victoire au terme d’un meilleur finish. Pour une première sur 1850m au Champ de Mars, une deuxième place fut toutefois bien accueillie par le principal concerné.
« Princeton nous a agréablement surpris. Je ne suis pas déçu. Et mon cheval n’a pas à rougir de sa deuxième place. Au contraire, c’est de bon augure pour la suite. On appréhendait un peu les 1850m. Mais l’entraîneur m’a dit que le cheval n’avait pas mal fait sur cette distance en Afrique du Sud. Il a bien suivi durant le parcours et on est battu d’un souffle par Prince Alwahtan. Vous savez, ce dernier est très fort dans cette fourchette. »
De King’s Guard, il nous dira que : « La distance était bien trop courte pour lui. Vu qu’il y a beaucoup de chevaux à l’écurie, il faut tous les faire courir. C’était cet engagement ou rien pour King’s Guard. Il faut qu’il coure car il ne peut pas rester à l’écurie trop longtemps non plus. Qui ne tente rien n’a rien. »
En revanche, Ségéon s’est dit satisfait de la troisième place de High Accolade.
« High Accolade a été battu par un Wonder Kid bien trop fort. Ce dernier est, vous le conviendrez, une des révélations de l’année. Mais je suis très content de la course de mon cheval. »
Au chapitre des déconvenues, on citera Bobby Bear et Druid’s Moon. Si notre interlocuteur trouva que le premier nommé a eu « une course difficile en troisième épaisseur durant toute la course », Druid’s Moon, n’est, lui, « plus le même cheval depuis son accident avec Top Seller »
Interrogé sur la forme actuellement de Liquid Motion, Ségéon, peu bavard, se contentera de dire qu’il se porte « très bien » et qu’il « croise les doigts vu que cette course est un tournant décisif pour le titre. »