Même s’il ne s’est pas imposé dans la grande course avec Vettel, c’est un Cédric Ségeon décontracté et souriant qui est sorti de la jockey’s room, dimanche dernier. La raison est qu’il a ajouté un autre doublé à son actif avec Skippyjon Jones et The Pieman qui ont tous deux justifié les espoirs placés en eux. Deux victoires attendues, selon notre interlocuteur qui se relance plus que jamais dans la course au titre chez les jockeys. « Comme je l’ai souvent dit, le titre n’est pas ma priorité. Ce qui m’intéresse le plus c’est de tirer l’écurie Merven vers le haut. On a fait deux doublés en deux journées. L’écurie est donc sur une bonne dynamique. Il faut garder cette cadence car je suis convaincu qu’on n’a pas encore dit notre dernier mot dans le championnat des écuries », a d’emblée déclaré le Français.
Pour lui, Skippyjon Jones n’a fait que confirmer sa bonne santé du moment. « C’est un cheval sur lequel on compte l’an prochain pour le Maiden. Il a la distance dans les jambes et il a la faculté de progresser à chacune de ses sorties. On a gagné le petit Maiden avec lui. L’an prochain on va viser le grand Maiden », a-t-il soutenu, sourire aux lèvres. « Quand j’ai vu Parker facile devant, je me suis dit qu’il fallait partir et être plus près de lui au démarrage d’autant qu’il donnait l’impression d’aller très bien sous la selle de Vinay. Je suis très content que cette initiative ait été payante», s’est-il félicité.
Le doublé, le cravache française l’a réalisé avec The Pieman qui n’a fait que confirmer ses gros progrès affichés lors de ses deux dernières sorties. Nanti d’un meilleur numéro dans les boîtes de départ, le fils de Mogok a suivi en position idéale avant de déboîter au 300m pour ensuite faire la différence au finish. « C’est un autre coursier sur lequel on compte en cette fin de saison. Depuis qu’il a été castré, il fait preuve de plus de maturité. Il s’est imposé comme attendu et j’espère que cette victoire en appelera d’autres ».
Invité à commenter la course de Vettel, Ségeon dira qu’il a couru une très belle course. « Tout s’est bien passé. Il a couru sa course et sur sa vraie valeur. Je pense qu’il a été battu par un meilleur cheval. Au 300m quand j’ai senti venir Man To Man, je savais que ca allait être dur pour mon cheval ».