L’appétit vient en mangeant, dit le dicton. Après deux triplés (3e et 7e journées), l’écurie Paul Foo Kune a fait encore mieux en signant le premier quadruple de la saison. Une journée faste qui l’a propulsé à la première place du classement des écuries. A ce rythme, on peut se demander si ses concurrents n’y verront que du feu cette saison. Et dire qu’il y a quelques semaines une séparation avec Robbie Burke avait été évoquée.
La série débuta avec Rulerofmyheart qui, outre le fait de courir pour la deuxième semaine consécutive, était aussi aligné à un échelon supérieur sous la selle de Sunil Bussunt.
« C’est un cheval que je connais parfaitement. J’avais dit à M. Bud (ndlr: Budeshwar Gujadhur) que le cheval était très bien. Je l’ai du reste préféré à Galaxy Way que je connais aussi. Mon entraîneur, M. Alain Perdrau n’a eu aucune objection à ce que je monte Rulerofmyheart. Mais il faut faire ressortir que le champ était plus compétitif cette fois avec Fort Noble, Baynesfield, Baron Blixen et Amaphupho. En l’absence d’un réel frontrunner, on a pris la décision de prendre les devants. Mais cela ne s’est pas fait sans difficultés car j’ai dû le solliciter pour qu’il se porte à l’avant. Je remercie M. Bud de même que M. Foo Kune pour la confiance qu’ils placent en moi », a déclaré Sunil Bussunt.  
Lors de sa déclaration d’après course, Budheswhar Gujadhur a voulu apporter des éclaircissements sur la décision de faire recourir le cheval.
« Avant de recourir un cheval, il faut prendre en considération plusieurs paramètres. Il faut voir si le cheval n’a pas été affecté par sa course précédente. D’ordinaire un cheval perd du poids après une course. On a donc demandé au stable supervisor et au chef palefrenier, Laval Aumaître de nous donner des feedbacks, notamment s’il a bien mangé et bien dormi.»
Bottom Dollar should be a great ammunition if he stays sound
Pas revu en compétition depuis le 2 juin 2012 en raison d’une tendinite, Bottom Dollar offrit à l’écurie Paul Foo Kune son deuxième succès de la journée. Il faut souligner que le cheval avait réalisé pareil exploit l’année dernière lorsqu’il l’avait emporté à sa première apparition au Champ de Mars.
« All credit to Mr Bud Gujadhur who did a fantastic job with him. He came from a long way out and winning right at the start is tremendous. He jumped very well but was a little bit awkward round the first turn when Monsieur Dane ran off the rails. But overall he was travelling in a lovely position behind the pace. They did not go too fast and he was relaxed in the back straight. I think he should be a great ammunition for us if we can keep him correct », a indiqué Robbie Burke.
Si Burke choisit de souligner l’apport considérable de l’entraîneur, ce dernier fit preuve de modestie en admettant que ce fut plutôt le fruit d’un travail d’équipe.
« Robbie was always riding him. Anand Bundhoo did same at Floréal. To sum up it all, it was a team work. Derrière toutes ces victoires, il a y un vrai team work qui s’étend du vétérinaire au palefrenier en passant par le jockey, les track riders, le chef palefrenier et le stable supervisor. Ce sont des gens qui bossent dur tous les jours. Coming back to the race, I told Robbie that, in the event there was a lack of pace, to be proactive instead of being reactive. If ever there is no pace, I left it entirely to him to do whatever he thought good for the horse. But the horse jumped well and the pace was not a cracker of a pace, to stay within striking distance of Ashanti Gold which we knew is not a very hard finishing horse. He is a very good horse but one who must be taken care of. If we can keep him sound, he will be a good asset to us. »
Le triplé fut réalisé par The Last Samurai, qui inscrivit, par la même occasion, son premier succès au Champ de Mars après six tentatives. Idéalement placé à l’arrière du meneur Soul Mate, le futur lauréat dut puiser dans ses réserves pour venir à bout du cheval de l’écurie Merven.  
« We were confident. I could probably say that he was my best chance. He made it but he was pushed to his very limits by the Soul Mate », avoua Burke qui s’offrait, du coup, le doublé.
La casaque et toque jaunes à étoiles mauves brilla de nouveau dans la course de clôture lorsque Cassido remporta une course menée de bout en bout.
« We were able to get a good run in front. He had a good barrier to start with. That’s a big advantage. He had a cracker of a race on the International Jockey’s Week-end last year. In that company we were good, just too good.»
Malchanceux lors de sa course de la 5e journée lorsque son jockey avait mal jugé l’option à prendre, Adeste Fidelis était sur papier une des meilleures chances de l’écurie Foo Kune. Toutefois, il échoua de justesse face à Pegasus Legacy dans la deuxième épreuve.
« I lost by a whisker », concède le cavalier avec humour.  
Quant à Spacebeam et Glitter Star, Burke se dit déçu de leur course respective.
La 8e journée se termina avec Rs 565 000 en prix, ce qui porte le total de l’écurie à Rs 2 698 700. Et si on regarde de plus près l’effectif de cette écurie qui comporte des nouveaux qui sont appelés à bien faire, on peut penser que l’avenir s’annonce prometteur et que penser au titre n’est certainement pas une utopie.