L’association Alain Perdrau-Keagan Latham est enfin parvenue à ramener son premier gagnant. Après être passé tout proche de la victoire avec Abigntonlors de la troisième journée, ce tandem n’a pas laissé passer sa chance samedi dernier avec How Many To Wondans The Paul Langlois Cup.
Pourtant on ne vendait pas cher les chances de ce cheval, surtout en la présence du Captain Vedici, auteur d’excellents débuts ou encore de Halabaloo, nouveau de Rousset dont on disait le plus grand bien. Mais au prix d’une tactique bien calculée, le cheval d’Alain Perdrau est parvenu à prendre la mesure du cheval de Serge Henry dans une arrivée très pointue à la grande joie de son entourage et de son jockey Keagan Latham dont c’était la première victoire  pour le compte de son nouvel employeur.
« It’s very relieving to break the ice », a d’emblée lancé Keagan Latham samedi après-midi à sa sortie de la jockey’s room. « We waited a while for this first win and it’s nice we finally bagged it. It no doubt put off the pressure », a-t-il ajouté.
Revenant sur la course de How Many To Won,le Sud-Africain nous a confié que dans ce champ restreint, il fallait se la jouer tactique. « When we did our homework on Friday, the boss and I considered that How Many To Won might enjoy himself in front. Given the fact that there was no real pacemaker in the race, we decided to take our chances. I’m delighted it paid off », a-t-il laissé entendre. Le jockey a qualifié la performance de son cheval de ‘courageuse’ car tout s’est joué dans les dernières foulées. « With the blinkers on, he couldn’t see Captain Vedici coming. It’s only when the latter has passed us that he actually dug down deep to win it. It was a very gutsy and courageous performance from him. Hopefully he brings us a few more this season », a souhaité la jeune cravache sud-africaine.
« C’était la seule façon de battre les favoris »
Alain Perdrau était un homme soulagé lorsque les juges d’arrivée donnèrent raison à son coursier. « Ce fut loin d’être simple », ont été ses premiers mots à chaud. « C’est un cheval régulier qui donne toujours le meilleur de lui-même. En faisant le papier de la course, c’était la seule façon pour nous de battre les favoris », a-t-il déclaré. L’entraîneur a aussi reconnu que le facteur chance a joué pour beaucoup dans la victoire de son poulain. « Il a pris toute une ligne droite pour prendre le commandement. Heureusement que personne n’est venu nous mettre la pression en descente. On a de ce fait pu gérer. Au sortir du virage j’avais encore de l’espoir, mais à mi-ligne droite je me suis dis qu’il n’allait pas pouvoir le faire. Ce n’est que quand Captain Vedicile passe qu’il trouve ce supplément d’effort pour l’emporter. »
Cette victoire de How Many To Wona de quoi faire plaisir si on considère que les chevaux de l’écurie Perdrau prennent plus de temps que prévu pour trouver la bonne carburation.
Outre How Many To Won, la bande à Alain Perdrau avait un silent hope avec Southern Heights dans l’épreuve de clôture. Mais le fils de Muhtafalrata sa mise en action et ne put adopter sa tactique favorite. Cependant, on notera qu’il est bien revenu sur la fin, démontrant par la même une certaine maniabilité. « He missed the start unfortunately », a regretté Keagan Latham. « But it’s one of those things that happen in racing you know. For sure he will be a force to reckon with at his next start. »
Maintenant que le plus dur a été fait, le Sud-Africain a le regard tourné vers l’avenir. « Obviously everyone wants to win races as it’s quite irritating for any jockey not to bring home winners. But our horses were yet to find their best form. It’s only now that they are picking up. »