Le moins que l’on puisse dire c’est que l’écurie Perdrau termine bien la deuxième partie de la saison. Après un brillant triplé signé Maverick, Icy Jet et Barney Barnato lors de la 30e journée, revoilà cette écurie sous les feux des projecteurs grâce au succès de The Colonels Son. Un succès qui porte les griffes du recordman de victoires, Rye Joorawon.
Après des débuts prometteurs il y a preque un mois, The Colonels Son était bien évidemment un choix prioritaire dans cette huitième course. S’il fut inquiété à l’avant lors de son baptême du feu, le représentant de l’écurie Perdrau eut cette fois le loisir d’imprimer le train à sa guise.
En effet, il se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes pour adopter sa tactique favorite, la course à l’avant. Et ce ne fut que lorsqu’il avait déjà accéléré que s’amena Kishimoto qui ne vit alors que du feu. Par la suite, ce ne fut qu’une simple formalité lorsque Rye Joorawon demanda un effort supplémentaire à sa monture en ligne droite. Ce dernier repoussa les assauts de tous ses concurrents avant de s’en aller quérir un premier succès mauricien.
« Je dois dire que c’était une victoire attendue. La dernière fois il avait très bien couru malgré le fait d’avoir été titillé en tête de la course. Il avait pourtant bien terminé ladite épreuve en accrochant une troisième place. Ainsi, j’étais assez confiant en ses chances », a déclaré Joorawon à sa sortie de la jockey’s room.
Rappelons que l’écurie Perdrau n’avait aligné que deux partants à l’occasion de ce 31e acte. La casaque jaune et toque noire fut représentée dans la septième course par Divine Crusader. Selon son cavalier, il s’attendait que le cheval « puisse partir devant facilement ». Mais Bronco Buster et The Last Samurai se montrèrent les plus rapides du lot. Suivant dans le sillage des meneurs, le long des rails, Divine Crusader fut incapable de passer à la vitesse supérieure en ligne droite finale et prendra une modeste sixième place.
« Je suis très déçu de la course de Divine Crusader. C’est vraiment difficile de monter des chevaux comme lui vu qu’il a tendance à partir vers l’extérieur dans la dernière courbe.»
Avec ce succès additionnel dans l’escarcelle, Rye Joorawon n’a fait que consolider sa première place au classement des jockeys mauriciens. Il compte désormais quatorze réussites soit quatre de mieux que son poursuivant immédiat, Jeanot Bardottier.