L’écurie Perdrau connaît un début de saison des plus laborieux. Si, à pareille époque l’an dernier, elle comptait huit victoires pour des gains avoisinant les Rs 2M, on retiendra que cette saison, son compteur n’affiche que trois victoires pour des stakes money de l’ordre de Rs 828 000. Ce début poussif peut être mis sur le compte d’un manque d’effectif alors que les anciens, à une voire deux exceptions près, prennent plus de temps pour retrouver leur meilleur forme.
La troisième est venue de Bolting Cat qui après être tombé sur un certain Accelero en deux occasions, n’a pas laissé passer sa chance en l’absence du coursier de l’écurie Gujadhur. Avec le retrait de Stunning Tiger, il n’eut aucun mal à adopter sa tactique favorite et bien que baissant quelque peu de pied dans les derniers mètres, il fit preuve de courage pour offrir à son propriétaire François du Mée, sa 200e victoire sur le turf mauricien.
« He had run two races so far this season in which he was very competitive behind Accelero which is a very nice horse. He is a horse that enjoys himself to the front. In the last few metres he did find it hard but he fought on gamely to score a very good win », a déclaré Keagan Latham à l’issue de la journée de dimanche. « If I am not mistaken, it’s his sixth win here, which is a great achievement. But for sure it will become more difficult for him as from now », a ajouté le Sud-Africain.
« On ne verra pas Bolting Cat avant cinq semaines »
« On n’a pas voulu être trop dur avec lui au début. Avec deux courses dans les jambes, il était beaucoup plus «fit». C’est un cheval un peu light et de ce fait, on va lui accorder un petit repos. Je pense qu’on ne le verra pas avant cinq semaines », a pour sa part déclaré Yannick Perdrau. L’assistant-entraîneur a tenu à dédier cette victoire au fils et à la famille de Robert Bigaignon, ancien président du Mauritius Turf Club, parti sur la pointe des pieds vendredi dernier.
Sur l’ensemble de ce week-end hippique, Bolting Cat constituait la meilleure chance de l’écurie Perdrau. Mais il y avait aussi Abington et Barney Barnato samedi sur lesquels l’écurie fondait de gros espoirs. A l’arrivée, Abington fut une grosse déception tandis que Barney Barnato ne put faire mieux qu’une quatrième place à moins de 2L de Freedom. « Abington had a very difficult race. I think he might have injured himself as down the road he was not going well. It’s a race to be ignored. I think we must put him away for some time and freshen him up. Hopefully we find the true Abington when he comes back », a souhaité le Sud-Africain.  
Ce dernier s’est dit satisfait de la course de Power Dive qui, cependant, reste une énigme. « He works very well in the morning. If you can bring that work to the races, he would be a five-time winner by now. But for some reasons proper to him, he doesn’t want to race. It was a better run today (ndlr: dimanche) but he is still a very disappointing horse for the stable », a soutenu notre interlocuteur qui s’est vu infliger un amende de Rs 20 000 pour n’avoir monté Pegasus Legacy jusqu’au but samedi.