Quel cheval ! serait-on tenté de dire après la nouvelle performance de Nordic Warrior samedi dernier. Le pensionnaire de l’écurie Perdrau a été sans conteste La révélation de l’année avec ses cinq victoires d’affilée, du jamais vu pour un coursier cette saison. Avec cette 23e victoire de rang, l’écurie Perdrau flirte maintenant avec la barre des Rs 5 millions de stakesmoney et fait déjà mieux que lors du précédent exercice où elle avait clôturé la saison avec Rs 3 296 000 de prix.
Où s’arrêtera donc Nordic Warrior ? La question mérite d’être posée tant le fils de Captain Al semble hausser son niveau à chacune de ses sorties. Après avoir amélioré la meilleure marque de la saison pour les 1500m il y a quinze jours, le poulain d’Alain Perdrau est cette fois venu arrêter le chronomètre à 1.36.50 pour les 1600m, ce qui constitue un très bon temps de référence pour la division. Les choses étaient pourtant mal engagées pour Nordic Warrior avec la coupure d’électricité qui a retardé le départ de la cinquième course mais rien ne semble pouvoir déstabiliser le petit champion de l’écurie Perdrau.
« Cela a été un peu plus compliqué cette fois-ci. Il ne faut pas oublier qu’il montait de catégorie. Il revenait deux semaines seulement après sa dernière victoire et il n’a pas beaucoup travaillé. Il a tiré plus que d’habitude. Est-ce le fait que le départ a été retardé de plusieurs minutes? Je n’en sais rien. Toujours est-il qu’il a gagné en 1.36.50 et l’autre jour en 1.29.79. Il n’y a pas beaucoup de chevaux qui peuvent le faire. Il s’est bien battu et les deux chevaux qui finissent deuxième et troisième sont de bons chevaux également. Après tout, il ne peut pas gagner par deux, trois voire quatre longueurs à chaque fois », a tenu à nous préciser son entraîneur à l’issue de la journée.
« Le Barbé est encore loin »
Et quid de sa prochaine participation? « Je pense qu’il a rempli son contrat cette saison. Du reste, ce n’est que l’année prochaine qu’on le reverra en compétition. Les gens parlent déjà du Barbé mais c’est encore loin. De plus, je crois personnellement qu’il est plus performant sur 1500m. Il a été décidé qu’il participerait au championnat des 4 ans l’année prochaine. Je ne dirai pas que c’est un objectif pour lui car la dernière manche sera courue sur 1850m. Mais, ce qui est certain, c’est qu’il sera au départ de la première manche. Pour le reste, on verra ».
Rye Joorawon dira, pour sa part, qu’il n’a jamais douté de la victoire de son cheval:  « Comme tout le monde le sait, Nordic Warrior est un très bon cheval mais je pense que les 1600m sont un peu justes pour lui. Je ne me suis pas trop inquiété, même si les autres sont revenus vers la fin car je savais que Nordic Warrior allait toucher le but en premier, de par la deuxième accélération qu’il ma donnée en ligne droite ». Gavin Glover, un des propriétaire du cheval, a aussi accueilli avec joie et un certain soulagement cette nouvelle victoire de Nordic Warrior, lui qui était le grandissime favori de l’épreuve. « C’est toujours un stress additionnel pour nous depuis qu’il a commencé à enchaîner les victoires parce que tout le monde s’attend  qu’il fasse bien à chacune de ses sorties. Cela a été beaucoup plus difficile que prévu aujourd’hui dans une catégorie totalement supérieure mais il l’a quand même fait. Cela fait extrêmement plaisir d’avoir un coursier d’une telle valeur. Remporter cinq courses à la suite n’arrive pas tous les jours et je pense qu’il a amplement mérité son repos. On reviendra l’année prochaine pour le championnat des 4-ans si tout se passe bien mais c’est une très grande joie qui nous anime aujourd’hui ».
L’écurie Perdrau disposait aussi d’une chance de premier ordre avec Act Of Valor qui était aligné sur le kilomètre, mais la monture de Rye Jorawon eut la malchance de perdre un fer à un moment crucial de la course. « Je ne pense pas qu’il ait démérité car il a eu une course difficile en perdant son fer avant gauche, ce qui laisse à penser qu’il n’était pas très à l’aise. Mais dans l’ensemble il a fait la course qu’il fallait », estima son entraîneur. Avec la saison qui tire à sa fin, l’heure est au bilan et c’est forcément un sentiment de satisfaction qui anime Alain Perdrau. « On ne peut se plaindre au vu de l’effectif dont nous disposons. On a réussi à tirer le maximum des chevaux sans les détruire, si je peux m’exprimer ainsi. On va continuer avec 10 chevaux pour les trois ou quatre journées restantes, surtout avec les nouveaux car ce n’est que l’année prochaine qu’on reverra les Nordic Warrior, Southern Heights, The Colonels Son, Act Of Valor et autres Icy Jet. »