L’écurie Perdrau a enregistré sa 19e victoire de la saison samedi dernier par l’entremise de Nordic Warrior qui s’est offert un autre récital après ses démonstrations des 26e et 29e journées. Présenté au summum de sa forme, le fils de Captain Al n’a pas eu à forcer son talent pour aligner sa troisième victoire alors même qu’il montait de catégorie. Une performance qui n’a pas laissé insensible Vinay Naiko, son pilote d’un jour, visiblement conquis par la puissance de ce coursier.
« Il est tout simplement impressionnant », a lancé le jockey mauricien à sa sortie de la jockey’s room. « Il a déjà démontré ce dont il est capable, mais là je dois avouer qu’il l’a fait avec une facilité déconcertante. Je n’ai pratiquement rien eu faire que de le guider jusqu’au but. Sur le feeling que j’ai pu avoir, c’est un cheval qui a définitivement de la classe et qui montera encore en puissance l’année prochaine. À moins qu’il y ait des chevaux qui viennent le taquiner à l’avant, je pense qu’il sera difficile à battre à sa prochaine sortie », a laissé entendre notre interlocuteur.
Pour Yannick Perdrau, Nordic Warrior est le type de cheval qui ne peut que procurer de la passion pour les courses de chevaux. « Je suis très content pour ses propriétaires, surtout les deux qui sont à leur tout premier cheval. Avoir un coursier comme ça doit vraiment vous rendre heureux », nous a-t-il dit non sans fierté. « C’est le genre de cheval qu’affectionne Vinay, c’est la raison pour laquelle on a fait appel à lui. On sait tous qu’il excelle sur les chevaux qui courent à l’avant. Nordic Warrior est un cheval qui a nous a fait très plaisir et qu’on aime beaucoup à l’écurie. Je pense qu’il n’est pas cent pour cent mature. Si on peut bien le jauger cette saison, il devrait être un très bon compétiteur l’année prochaine », estime l’assistant-entraîneur.
« Kalinago a été incapable de suivre le rythme »
Vinay Naiko, qui agissait comme le dépanneur de service samedi dernier pour l’écurie Perdrau, était aussi en selle sur Storm Alterno et Kalinago dans les première et sixième épreuves respectivement. Du premier nommé, il expliquera que c’est au départ qu’il perdit la course. « Il s’est retrouvé sur ses arrières à l’ouverture des boîtes, ce qui fait qu’il a pris un départ quelconque. Je pense que s’il s’était élancé correctement, il aurait mieux fait car nous aurions été dans une position qu’il affectionne, soit avec le pas. Vous savez aux courses, vous avez non seulement besoin de bons chevaux, mais aussi de la chance. Sur ce coup là, on n’a pas été veinard », a-t-il fait comprendre.
En ce qu’il s’agit de Kalinago, tombeur de Master Mascus à sa sortie précédente, le Mauricien dira qu’il n’est pas impossible que le cheval était dans un jour “sans”. « Au poteau des 1000m, il a commencé à être ‘sour’ et il a été incapable de suivre le rythme comme il en a l’habitude. C’est une course à ignorer je pense car il a démontré qu’il vaut plus que cela », a-t-il affirmé. A noter que Kalinago termina cinquième à 3,40L de Captain Firth.
Vinay Naiko, qui a enlevé sa 10e victoire de la saison, espère en ramener d’autres pour l’écurie Perdrau à d’ici la fin de la saison. « Comme tout le monde le sait, j’entretiens de bonnes relations avec cette écurie et cela remonte à plusieurs années. On a connu de bons moments ensemble et pour moi, c’est un plaisir de monter et gagner des courses pour Alain et son fils. En l’absence de Jeanot Bardottier, je vais essayer de prendre une ou deux chez eux et j’espère faire aussi bien que sur Abington et Nordic Warrior », a-t-il dit.