Décidément, l’écurie Perdrau et son jockey Keagan Latham aiment donner de fortes sensations à leurs partisans. C’est le cas de le dire car après qu’on ait dû avoir recours à la photographie pour départager How Many To Won et Captain Vedici il y a deux semaines, on a eu droit à un scénario semblable dimanche dernier dans The Lall Seessurrun Cup où Pegasus Legacy fut proclamé vainqueur à l’issue d’une arrivée très pointue l’opposant à Adeste Fidelis.
Sur la base de ce qu’il a réussi la saison dernière, il ne fallait pas négliger les chances de Pegasus Legacy. Mais nombreux furent les turfistes qui lui préférent des chevaux qui, sur le papier, réunissaient des meilleures chances de victoire sur le kilomètre. Mais le hongre bai de 6 ans leur prouva que même s’il en était à sa course de rentrée sur un parcours, il est vrai, un peu juste pour ses réelles aptitudes, il pouvait compter sur sa classe naturelle pour retourner la situation en sa faveur.  
« We did know that he was the classy horse of the race as his form has been very consistent but there was always a little doubt that the 1000 metres would be a little bit sharp for him. However, the pace was on and in the straight, his class and ability prevailed », a déclaré un Keagan Latham visiblement très satisfait à sa sortie de la jockey’s room samedi après-midi. Selon lui, le fait que « the gap stayed open as much as I would like helped a lot as it allowed him to get in there and to score a very nice win ». « He is definitely a very honest horse if you consider he was not hundred percent fit. I expect plenty more from him in the future »,  a ajouté le Sud-Africain.
Alain Perdrau rejoint son jockey sur un point: à l’effet que la distance paraissait trop courte pour les réelles aptitudes de Pegasus Legacy. « Mais c’est une bonne course à gagner. On l’a entré  dans cette épreuve car il n’y a pas d’autres courses pour lui dans l’immédiat. Il faut reconnaître que les circonstances ont été en sa faveur car l’ouverture s’est présentée à lui à mi-ligne droite. Mais il fallait quand même le faire car il revient d’assez loin. Je pensais qu’Adeste Fidelis l’avait emporté vu qu’il était à l’extérieur mais heureusement que la photo nous a été favorable. C’est une belle victoire, surtout pour lui, car il est un cheval très généreux dans l’effort. Qu’il soit à cent pour cent de ses moyens ou pas, il donne toujours le meilleur de lui-même », a soutenu l’entraîneur.
« Accelero was far superior to Bolting Cat »
Si Pegasus Legacy fut une agréable surprise, c’est sur Bolting Cat que reposaient les espoirs de l’écurie Perdrau de briller dimanche. Pour garder ses chances intactes, Keagan Latham se montra bien inspiré en plaçant sa monture dans la position tête et corde assez tôt. Mais c’était sans compter avec Richard Mullen et Accelero qui ne venaient pas pour faire de la figuration. Une fois mis sur son bon pied, le cheval de Gujadhur ne fit qu’une bouchée de Bolting Cat dans la ligne d’arrivée. « He is to be credited with a good run. He is a very big horse and I think he will take a couple of runs to get properly fit. Having said that, I think that Accelero was far superior to him today (ndlr: dimanche) », a concédé Keagan Latham.  
En selle sur Salvador Dali, qui a pris la quatrième place à plus de 3L de Siegfried dans The Alfred Gellé Cup, la cavache sud-africaine a trouvé que le cheval a fait une course honnête. « He’s always in the placings. One day he’ll pop up and win and that day he will surprise us all », a-t-il laissé échapper. Quant à Manta Ridge, le Sud-Africain pense qu’il est à revoir, surtout après un parcours des plus éprouvants.